4 octobre 2017 / 11:28 / dans 2 mois

PepsiCo bat le consensus mais déçoit avec ses ventes

(Reuters) - PepsiCo a publié mercredi des résultats trimestriels meilleurs que prévu mais ses ventes de boissons en Amérique du Nord ont baissé pour la première fois en deux ans et le groupe a réduit sa prévision de croissance organique pour l‘ensemble de l‘année.

PepsiCo a publié mercredi des résultats trimestriels meilleurs que prévu mais ses ventes de boissons en Amérique du Nord ont baissé pour la première fois en deux ans et le groupe a réduit sa prévision de croissance organique pour l'ensemble de l'année. /Photo d'archives/REUTERS/Mario Anzuoni

Le titre cède 0,40% à 108,69 dollars vers 14h45 GMT à Wall Street, au-dessus toutefois d‘un creux à 106,19 à l‘ouverture.

Le bénéfice net part du groupe a progressé de 7,6% à 2,14 milliards de dollars (1,82 milliard d‘euros) sur son troisième trimestre clos le 9 septembre, soit 1,49 dollar par action.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action s‘établit à 1,48 dollar, au-dessus des prévisions des analystes, qui anticipaient en moyenne 1,43 dollar, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d‘affaires net a augmenté de 1,3% à 16,24 milliards de dollars, en-deçà du consensus qui était à 16,31 milliards.

Le groupe a réduit sa prévision de croissance organique à 2,3%, au lieu de 3%, pour l‘ensemble de 2017.

“Nous pensons que le marché s‘attendait à une révision, mais pas de cette magnitude”, écrivent les analystes de Morgan Stanley dans une note.

PepsiCo a en revanche rehaussé sa prévision de bénéfice par action de 10 cents à 5,23 dollars, en raison d‘un impact moindre des taux de change.

Le chiffre d‘affaires des boissons en Amérique du Nord, la principale division du groupe, a reculé de 3,4% à 5,33 milliards, avec une baisse de 6% des ventes en volumes.

Ce recul est le premier depuis que PepsiCo a commencé à publier séparément ces données au troisième trimestre 2015.

Gatorade, qui a représenté un cinquième des ventes en volume, a souffert d‘une moindre demande en raison de températures douces et les autres boissons ont pâti d‘un ralentissement du trafic dans les magasins de proximité, a expliqué la directrice générale Indra Nooyi lors d‘une conférence téléphonique.

“Cet été, nous avons consacré une trop grande part de nos dépenses de publicité et de nos espaces de vente à des marques plus petites, à faibles calories, aux dépens de nos marques phares Pepsi et Mountain Dew”, a-t-elle aussi reconnu.

La consommation de sodas a reculé ces 12 dernières années, le consommateur étant plus préoccupé de diététique, ce qui a contraint les PepsiCo et autres Coca-Cola à lancer des versions “light” de leurs boissons ou à investir dans des boissons non gazeuses.

PepsiCo a en revanche profité des bonnes performances de sa division de snacks et de chips Frito-Lay, dont le chiffre d‘affaires a progressé de 3,2% au troisième trimestre.

Les frais généraux et commerciaux du groupe ont par ailleurs baissé de 0,7% à 5,87 milliards de dollars et Indra Nooyi a laissé entendre qu‘ils seraient encore réduits sur les prochains trimestres.

Catherine Mallebay-Vacqueur et Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below