4 octobre 2017 / 07:57 / il y a 2 mois

La Banque mondiale relève ses prévisions pour l'Asie de l'Est

SINGAPOUR (Reuters) - La Banque mondiale a relevé ses prévisions de croissance pour les pays en voie de développement d‘Asie de l‘Est et du Pacifique pour 2017 et 2018, tout en soulignant que les tensions géopolitiques ou un protectionnisme croissant pourraient assombrir le tableau.

À Chongqing en Chine. La Banque mondiale a relevé ses prévisions de croissance pour les pays en voie de développement d'Asie de l'Est et du Pacifique pour 2017 et 2018, tout en soulignant que les tensions géopolitiques ou un protectionnisme croissant pourraient assombrir le tableau. /Photo prise le 13 juillet 2017/REUTERS

L‘organisme international chargé du financement de projets de développement à travers le monde prévoit désormais une croissance de 6,4% en 2017 dans la région Asie de l‘Est et Pacifique (EAP), qui inclut la Chine, et de 6,2% en 2018.

Dans ses prévisions publiées en avril, il anticipait +6,2% en 2017 et +6,1% en 2018.

“Les perspectives économiques pour la région restent positives et bénéficieront d‘un environnement extérieur plus favorable ainsi que d‘une solide demande intérieure”, écrit la Banque mondiale dans son dernier rapport sur la région EAP publié mercredi.

Les risques d‘un protectionnisme commercial et d‘un nationalisme économique accrus tout comme la possible montée des tensions géopolitiques dans la région pèsent cependant sur ces perspectives, prévient-elle.

L‘escalade verbale, ces dernières semaines, entre le président américain Donald Trump et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a fait craindre qu‘elle ne débouche sur une guerre, particulièrement depuis le dernier essai nucléaire mené par Pyongyang le 3 septembre.

“Parce que la région tient un rôle central dans les chaînes de fabrication et d‘approvisionnement, l‘accroissement de ces tensions pourrait perturber le commerce et l‘activité économique internationaux”, relève la Banque mondiale.

Elle table sur une croissance de l‘économie chinoise de 6,7% en 2017 et de 6,4% en 2018, contre 6,5% et 6,3% auparavant.

L‘organisation, qui a également relevé ses prévisions pour la Thaïlande et la Malaisie, les a en revanche réduites pour la Birmanie et les Philippines.

Masayuki Kitano; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below