3 octobre 2017 / 20:11 / il y a 2 mois

Wall Street termine à de nouveaux records, GM/Ford montent

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini en hausse mardi, à des records pour la deuxième séance consécutive, soutenue par le secteur aérien, ainsi que par General Motors et Ford qui ont profité de la forte progression de leurs ventes aux Etats-Unis en septembre.

La Bourse de New York a fini en hausse mardi, à de nouveaux records, poursuivant sa tendance du mois dernier grâce au soutien de General Motors et Ford après la publication d'un niveau élevé de ventes automobiles aux Etats-Unis en septembre. L'indice Dow Jones a gagné 83,82 points, soit 0,37%, à 22.641,42. /Photo prise le 3 octobre 2017/REUTERS/Brendan McDermid

L‘indice Dow Jones a gagné 84,07 points, soit 0,37%, à 22.641,67. Le S&P-500, plus large, a pris 5,46 points, soit 0,22%, à 2.534,58. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 15 points (+0,23%) à 6.531,71 points.

Les trois indices ont terminé à des niveaux record, tout comme l‘indice des petites capitalisations Russell 2000, dopé depuis peu par le regain d‘espoir d‘une réforme fiscale.

Les grandes constructeurs automobile américains ont été portés par le bon niveau des ventes de voitures le mois dernier, grâce notamment aux achats de remplacement après le passage des ouragans Harvey et Irma.

Dans l‘agglomération de Houston, la quatrième la plus peuplée des Etats-Unis, les ventes de voitures neuves ont bondi de 109% dans les trois semaines qui ont suivi le passage de Harvey, par rapport aux trois semaines qui l‘ont précédé.

General Motors, dont les ventes ont bondi de presque 12% le mois dernier, s‘est adjugé 3,1%, et Ford, dont les ventes ont progressé de 8,7%, a terminé en hausse de 2,1%.

Le secteur des compagnies aériennes a également soutenu la tendance. Delta Air Lines a bondi de 6,62% après avoir annoncé de bonnes performances en septembre malgré les ouragans.

United Continental a gagné 6,1%, tandis que l‘indice S&P des compagnies aériennes a pris 5,5%.

PRUDENCE AVANT LES RÉSULTATS DU T3

Le marché avance irrésistiblement et avait déjà atteint des records de clôture lundi, soutenu par une forte activité dans le secteur manufacturier aux Etats-Unis.

“Les deux premiers jours d‘octobre semblent prolonger la tendance des deux dernières semaines de septembre”, a dit Art Hogan, responsable de la stratégie chez Wunderlich Securities.

Wall Street s‘est néanmoins maintenu dans une marge étroite de fluctuation en attendant de voir si les derniers résultats trimestriels justifient les niveaux élevés de valorisation.

Les résultats du troisième trimestre des sociétés du S&P-500 sont attendus en hausse de 5,5% par rapport à la même période de 2016, selon les données de Thomson Reuters, après avoir affiché une progression plus forte que prévu, de 12,3%, au deuxième.

La distribution a été agitée à Wall Street, comme en Europe, par les spéculations autour de l‘appétit du géant du commerce en ligne Amazon dans la distribution physique.

Wal-Mart (+0,98%) a fini dans le peloton de tête du Dow après son rachat de Parcel, une start-up new-yorkaise spécialisée dans la livraison au dernier kilomètre pour répondre à l‘offensive d‘Amazon dans les produits frais.

A Paris, les titres Carrefour et Casino ont été dopés par une information du Monde selon laquelle Amazon a approché des distributeurs français en vue de nouer des partenariats ou de réaliser une acquisition.

Aux valeurs américaines, le spécialiste de la construction d‘habitations Lennar a terminé en hausse de 4,79% après des résultats supérieurs aux attentes au troisième trimestre.

Tesla a gagné 1,94%, après avoir perdu près de 3% initialement, à la suite de l‘annonce de goulets d‘étranglement dans la production de sa nouvelle Model 3, son premier modèle destiné au grand public. Les investisseurs ont estimé que des goulets d‘étranglements étaient parfois inévitables et que la baisse du titre était une opportunité d‘achat.

Environ 5,9 milliards de titres ont changé de mains sur les marchés américains, contre 6,3 milliards en moyenne au cours des 20 dernières séances, selon les données de Thomson Reuters.

Sur le marché des changes, le dollar s‘est stabilisé face à un panier de devises de référence, après une phase de progression liée aux anticipations d‘une nouvelle hausse des taux d‘intérêt en décembre et d‘une éventuelle réforme fiscale.

Le pétrole a perdu du terrain, victime de prises de profits pour le deuxième jour d‘affilée après ses fortes hausses du troisième trimestre. Les perspectives de réduction de l‘excédent mondial soutiennent néanmoins la tendance.

Les exportations de pétrole seront au centre d‘une réunion entre pays de l‘Opep et autres producteurs à Moscou cette semaine, a déclaré le ministre russe de l‘Energie.

Caroline Valetkevitch et Ankur Banerjee, Juliette Rouillon pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below