October 3, 2017 / 5:09 PM / 8 months ago

L’UE s’accorde sur les règles anti-dumping face à la Chine

STRASBOURG (Reuters) - Les législateurs européens - Commission, Conseil et Parlement - sont convenus mardi d’un renforcement des règles anti-dumping dans la perspective d’une reconnaissance de la Chine comme “économie de marché” par la communauté internationale, a annoncé le Parlement dans un communiqué.

Les législateurs européens - Commission, Conseil et Parlement - sont convenus mardi d'un renforcement des règles anti-dumping dans la perspective d'une reconnaissance de la Chine comme "économie de marché" par la communauté internationale, a annoncé le Parlement dans un communiqué. /Photo d'archives/REUTERS/Jason Lee

Ce statut avait été promis à Pékin, au bout de quinze ans, lors de son adhésion en 2001 à l’Organisation mondiale du commerce (OMC).

Plusieurs Etats et la quasi-totalité des groupes politiques du Parlement européen étaient opposés à cette reconnaissance qui aurait limité les mesures anti-dumping applicables à des produits dont le prix est jugé artificiellement bas grâce aux aides d’Etat dont ils bénéficient.

Pour respecter les règles de l’OMC, les futures règles européennes mettront tous les membres de l’organisation sur un pied d’égalité avec des exceptions possibles dans les cas de “distorsion du marché”, notamment en cas d’intervention excessives de l’Etat.

Pour la première fois, ces distorsions pourront prendre en compte le respect des normes sociales et environnementales internationales.

L’accord doit encore être adopté par la commission du Commerce international du Parlement, le 12 octobre, puis par son assemblée plénière en novembre, avant que le Conseil européen fasse de même.

“Je me félicite de cet accord. Nous avons gagné une bataille contre la concurrence déloyale mais nous n’avons pas gagné la guerre”, s’est félicité l’eurodéputé Les Républicains Franck Proust, président de la délégation française au sein du Parti populaire européen.

“Il manque désormais l’adoption d’un compromis sur les instruments de défense commerciale, texte encore en cours de négociation”, a-t-il ajouté dans un communiqué.

Le président du groupe des Socialistes et démocrates, Gianni Pitella, a salué “un grand jour pour les travailleurs et les industriels européens”, se félicitant que cet accord “donne un coup d’arrêt à la reconnaissance de facto du statut d’économie de marché à la Chine”.

Gilbert Reilhac, avec Philip Blenkinsop, édité par Sophie Louet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below