3 octobre 2017 / 11:44 / dans 2 mois

Les actions à des plus hauts sur fond d'amélioration de la conjoncture

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent peu mardi à mi-séance et Wall Street devrait ouvrir en très légère hausse, les marchés actions se maintenant à des pics de plusieurs mois sur fond d‘amélioration de la conjoncture économique.

Les Bourses européennes évoluent peu mardi à mi-séance. À Paris, l'indice CAC 40 avance de 0,17% vers 11h10 GMT et à Londres, le FTSE gagne 0,13%. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

La volatilité reste faible avec des investisseurs en apparence peu sensibles à des risques politiques pourtant bien présents.

À Paris, l‘indice CAC 40 avance de 0,17% à 5.359,67 vers 11h10 GMT, au plus haut depuis début juin, et à Londres, le FTSE gagne 0,13% à 7.444,81 points.

Les contrats à terme sur les indices de Wall Street signalent une ouverture en hausse d‘environ 0,1% tandis que sur le front des changes, le dollar reste vigoureux, porté à la fois par de bons indicateurs américains et par la montée des rendements des Treasuries.

Les indices européens EuroStoxx 50, FTSEurofirst 300 et Stoxx 600 sont quasiment inchangés, à leurs niveaux de la fin juin.

La Bourse de Madrid recule en revanche de 0,95% au lendemain d‘une baisse de 1,44%, sa plus forte en une séance depuis le 11 août dernier, après le référendum sur l‘autodétermination de la Catalogne.

Les actifs risqués ont la cote quasiment partout puisque l‘indice MSCI World a touché mardi un nouveau plus haut historique malgré les incertitudes politiques au Japon avant des élections législatives anticipées, en Allemagne où la chancelière Angela Merkel doit former une coalition gouvernementale et aux Etats-Unis, où les investisseurs attendent notamment la mise en oeuvre d‘une réforme fiscale de grande envergure.

AIR LIQUIDE MONTE, ERICSSON RECULE

Aux valeurs en Europe, la cote est principalement animée par des changements de recommandation. Air Liquide (+1,5%) signe ainsi la plus forte hausse du CAC 40, dopé par le relèvement du conseil de Goldman Sachs à “achat” contre “neutre”.

Du côté des banques, Natixis (+2,88%), évolue à un pic de plus de deux ans, en tête du SBF 120, dopée par l‘avis favorable des analystes de Credit Suisse qui ont relevé leur recommandation à “surperformance” contre “neutre”.

A la baisse, Ericsson (+2,5%) se traîne en bas du Stoxx 600 après l‘abaissement du conseil de Credit Suisse.

La plus forte hausse de l‘indice large européen est pour le spécialiste britannique des produits de plomberie et de chauffage Ferguson (+4,75%) qui se distingue après l‘annonce d‘un programme de rachats d‘actions et de résultats annuels en hausse.

Sur le marché obligataire, les taux aux Etats-Unis et en Europe restent orientés à la hausse, le rendement de l‘emprunt d‘Etat américain à 10 ans évoluant à près de 2,36% et son équivalent allemand de même échéance progressant à plus de 0,48%.

Sur le marché pétrolier, les cours du brut reculent encore un peu après avoir fortement baissé lundi, pénalisés par de nouvelles craintes concernant la surabondance de l‘offre mondiale.

Le baril de Brent de la mer du Nord revient vers les 56 dollars après avoir bondi de 20% sur le troisième trimestre. De son côté, le baril de brut léger américain se maintient à plus de 50 dollars.

édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below