26 septembre 2017 / 20:27 / il y a 3 mois

Wall Street a fait du surplace malgré le rebond des techs

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a fini sur une note inchangée mardi, dans un contexte de renforcement des anticipations d‘une hausse des taux d‘intérêt en décembre après des déclarations de Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale.

La Bourse de New York a fini sur une note inchangée mardi. L'indice Dow Jones a cédé 0,05%. Le S&P-500 a pris 0,01%. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 0,15%. /Photo d'archives/REUTERS/Andrew Kelly

L‘indice Dow Jones a cédé 0,05%, soit 11,77 points, à 22.284,32. Le S&P-500, plus large, a pris 0,18 point, soit 0,01%, à 2.496,84. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 9,57 points (+0,15%) à 6.380,16.

La Réserve fédérale doit poursuivre ses hausses progressives de taux d‘intérêt en dépit d‘importantes incertitudes sur la trajectoire de l‘inflation, a déclaré Janet Yellen, cette dernière prenant ainsi acte de la difficulté de l‘institut d‘émission à anticiper l‘évolution des prix à la consommation.

Auparavant, Raphael Bostic, le nouveau président de la Réserve fédérale d‘Atlanta, avait dit ne pas exclure une hausse des taux en décembre.

L‘évolution des contrats de futures sur les fonds fédéraux en réaction à ces déclarations implique une probabilité de hausse des taux directeurs de 78% à l‘issue de la prochaine réunion du comité de politique monétaire, les 12 et 13 décembre, selon le baromètre FedWatch du CME, qui évaluait ces chances à 40% il y a un mois.

“Tant qu‘elle (Janet Yellen) (...) ne dira rien d‘inattendu, les acteurs de marché vont glisser sur presque toutes ses interventions”, a déclaré David Schiegoleit, directeur des investissements chez U.S. Bank Private Wealth Management.

Du côté des indicateurs macro-économiques, la confiance du consommateur aux Etats-Unis s‘est détériorée de façon légèrement plus marquée que prévu en septembre, selon l‘enquête mensuelle du Conference Board.

Et les ventes de logements neufs ont baissé de manière inattendue au mois d‘août, à un creux de huit mois, dernière signe en date d‘un ralentissement du marché immobilier.

REBOND DES TECHS

Le dollar s‘est apprécié après les propos de Janet Yellen, son indice contre un panier des principales devises atteignant un plus haut du jour à 93,286 avant d‘effacer une partie de ses gains.

L‘euro est de son côté passé sous la barre de 1,18 dollar pour la première fois depuis plus d‘un mois, pénalisé par les effets sur l‘économie de l‘union monétaire que pourraient avoir les difficiles négociations que doit mener Angela Merkel pour former une coalition.

Sur le marché du pétrole, les cours ont légèrement baissé, sous le coup d‘un mouvement de prises de bénéfices après leur pic de 26 mois atteint la veille dans la foulée de la menace de la Turquie de bloquer les exportations d‘or noir en provenance du Kurdistan irakien.

Après avoir cédé 1,42% lundi, l‘indice S&P regroupant les valeurs technologiques a repris 0,40%, affichant la meilleure performance sectorielle du jour. Apple a ainsi gagné 1,72% à 153,14 dollars, signant la hausse la plus prononcée du Dow Jones.

Le recul du secteur de la veille avait surtout été le fait d‘un mouvement de prises de bénéfices - il affiche la meilleure performance depuis le début de l‘année avec un gain de 23,5%, soit deux fois plus que le S&P 500 (+11,5%) - déclenché par les inquiétudes concernant le dossier nord-coréen.

Le président américain Donald Trump a prévenu mardi la Corée du Nord que tout conflit armée avec les Etats-Unis serait dévastateur pour Pyongyang, bien que cette option ne soit pas privilégiée par Washington.

Du côté des valeurs individuelles, l‘action Red Hat a gagné 4,08% à 110,07 dollars, signant la plus forte hausse du S&P 500, après que le distributeur du système d‘exploitation Linux a fait état de résultats trimestriels meilleurs que prévu, tout en relevant ses prévisions annuelles.

Le titre L Brands a enregistré la deuxième meilleure performance du S&P 500, avec une progression de 4,03% à 42,55 dollars, le propriétaire notamment de la marque de sous-vêtements Victoria’s Secret ayant tiré parti d‘un relèvement de recommandation d‘Atlantic Equities.

Quelque 5,81 milliards d‘actions ont été échangées, soit un total légèrement inférieur à la moyenne quotidienne de 5,96 milliards observée au cours des 20 dernières séances.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below