26 septembre 2017 / 16:06 / dans 3 mois

Nestlé ne compte pas revendre sa part dans L'Oréal

ZURICH (Reuters) - Nestlé ne compte pas revendre sa participation de 23% dans L‘Oréal, a indiqué mardi l‘administrateur délégué du groupe agroalimentaire après le regain de spéculations suscitées par la mort de Liliane Bettencourt.

Nestlé ne compte pas revendre sa participation de 23% dans L'Oréal, a indiqué mardi l'administrateur délégué du groupe agroalimentaire après le regain de spéculations suscitées par la mort de Liliane Bettencourt. /Photo d'archives/REUTERS/Denis Balibouse

“Je veux être clair car je sais qu‘il y a eu beaucoup de questions la semaine dernière et ce week-end : notre approche concernant cet investissement ne change pas actuellement”, a déclaré Mark Schneider à l‘occasion d‘une journée investisseurs à Londres.

“C‘est un partenariat très étroit et de longue date. Et c‘est aussi un investissement fabuleux pour le groupe, la question ne se pose pas. La contribution à nos résultats n‘est pas loin de la part de capitalisation boursière qu‘il représente. Cet investissement ne dilue rien du tout, c‘est une bonne chose pour le groupe”, a insisté Mark Schneider.

Il a rappelé que cette part de 23% au capital de L‘Oréal représentait environ 10% de la capitalisation boursière de Nestlé, soit quelque 25 milliards de francs suisses (21,8 milliards d‘euros).

“Ce que vous constatez au vu de ma présentation et des autres présentations”, a poursuivi Mark Schneider, “c‘est qu‘il y a beaucoup de changements dans notre activité principale, qui constitue 90% de notre capitalisation boursière”.

L‘Oréal contribue à hauteur d‘environ 10% aux résultats de Nestlé, son deuxième actionnaire. La mort, le 21 septembre, de l‘héritière du groupe de cosmétiques Liliane Bettencourt a relancé les spéculations sur les relations entre les deux groupes.

Un pacte d‘actionnaires liant Nestlé et la famille Bettencourt, propriétaire de 33% de L‘Oréal, empêchait toute prise de contrôle du groupe français du vivant de Liliane Bettencourt et dans un délai de six mois après sa disparition. Nestlé est en revanche libre de céder cette part à qui il le souhaite depuis 2014, date de la fin des accords de préemption passés entre les parties.

En Bourse, l‘action Nestlé s‘adjuge près de 2% en fin d‘après-midi et surperforme nettement le marché (-0,3% pour l‘indice suisse SMI). Le titre L‘Oréal, qui avait bondi vendredi sur les spéculations liées à Nestlé, cède quelque 0,4% à Paris.

Silke Koltrowitz, Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Marc Joanny

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below