25 septembre 2017 / 08:50 / il y a un mois

Nets favorable à l'offre de 4,45 milliards d'euros de Hellman & Friedman

COPENHAGUE (Reuters) - La société de paiements danoise Nets a annoncé lundi bien accueillir l‘offre de rachat de 33,1 milliards de couronnes danoises (4,45 milliards d‘euros) de la part de la société de capital investissement Hellman & Friedman.

Nets, entrée à la Bourse de Copenhague il y a un an, a annoncé début juillet avoir reçu plusieurs marques d‘intérêt.

Un mouvement de consolidation agite actuellement le marché mondial des services de paiement, motivé à la fois par l‘essor des paiements en ligne et par une nouvelle réglementation qui favorise l‘émergence de nouveaux acteurs face aux intermédiaires traditionnels, pour la plupart issus du secteur bancaire. Worldpay et Paysafe ont récemment été des cibles de la part de fonds d‘investissement.

”Nous voyons l‘opportunité, avec ce partenariat privé, d‘exploiter l‘expertise (de Nets) sur les pays nordiques - l‘une des régions les plus dynamiques“ et d‘acquérir la souplesse financière pour étudier toute consolidation”, a dit à Reuters, Patrick Healy, directeur général adjoint de Hellman & Friedman.

Cette offre valorise l‘entreprise 13 fois son Ebitda 2018, un chiffre conforme à la moyenne du secteur, écrit UBS dans une note.

L‘offre de Hellman & Friedman à 165 couronnes par action représente une prime de 27% par rapport aux cours du 30 juin.

L‘action Nets gagne 6,51% à 162 couronnes vers 10h00 GMT, signant la plus forte hausse de l‘indice des valeurs européennes Stoxx 600, qui prend 0,12% au même moment.

Nets a annoncé que des actionnaires représentant 46% du capital avaient accepté d‘apporter leurs actions à l‘offre.

“Nous pensons que l‘offre est attractive pour les actionnaires de Nets”, a déclaré la présidente de la société Inge Hansen dans un communiqué.

“Hellman & Friedman nous ont approchés en juin, après quoi nous avons reçu plusieurs autres marques d‘intérêt et mené des négociations avec les candidats sélectionnés”, a-t-elle dit.

Reuters a rapporté début septembre que Hellman & Friedman, Permira et Nordic Capital avaient tous trois procédé à un premier examen des comptes du numéro un du secteur en Scandinavie.

Le titre a perdu près de 30% de sa valeur au cours des six mois qui ont suivi son introduction en Bourse en septembre dernier, mais est revenu près de son cours d‘IPO début juillet, quand Nets a dit avoir été approché par d‘éventuels acheteurs.

Jacob Gronholt-Pedersen, avec Thyagaraju Adinarayan et Pawel Goraj à Gdynia, Juliette Rouillon et Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below