22 septembre 2017 / 10:50 / dans 3 mois

Les Bourses en Europe saluent les PMI mais Pyongyang inquiète

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes progressent modérément vendredi à mi-séance, les marchés actions saluant de bonnes nouvelles sur l‘activité du secteur privé de la zone euro tout en s‘inquiétant des nouvelles menaces de la Corée du Nord, qui a évoqué un tir de bombe H dans le Pacifique.

Les Bourses européennes progressent modérément vendredi à mi-séance. Le CAC 40 gagne 0,51% à 10h38 GMT et le Dax progresse de 0,34% tandis qu'à Londres, le FTSE prend 0,31%. /Photo d'archives/REUTERS/Charles Platiau

À Paris, le CAC 40, qui a débuté dans le rouge, gagne 0,51% à 5.290,93 points à 10h38 GMT et à Francfort, le Dax progresse de 0,34% tandis qu‘à Londres, le FTSE prend 0,31%, en dépit de son exposition aux ressources de base, dont l‘indice sectoriel recule de 0,96%.

L‘indice paneuropéen FTSEurofirst 300 prend 0,17%, l‘Eurostoxx 50 0,34% et le Stoxx 600 0,16%.

Wall Street est attendue en léger repli à l‘ouverture, les contrats à terme sur les indices de référence signalant une ouverture en baisse de 0,1% à 0,2%.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a déclaré vendredi vouloir “faire payer cher” à Donald Trump son discours à l‘Onu mardi, disant que son pays allait envisager des “contre-mesures radicales” et “historiques”. Son ministre des Affaires étrangères a ensuite mentionné la possibilité d‘un essai de bombe H d‘une puissance sans précédent dans l‘océan Pacifique.

S‘exprimant sur Twitter, Donald Trump a répliqué vendredi que Kim Jong-un allait “être mis à l‘épreuve comme jamais”.

De son côté, l‘Iran, qualifié d’“Etat voyou” par le président américain à la tribune des Nations unies, a promis de renforcer ses capacités balistiques.

Ces déclarations favorisent le repli sur les valeurs refuges traditionnelles comme l‘or, qui prend 0,45%, au-dessus de 1.296 dollars l‘once, mais aussi les emprunts d‘Etat comme les Treasuries à 10 ans, dont le rendement est repassé sous 2,25%.

L‘ORÉAL EN FORTE HAUSSE

Le Bund allemand à 10 ans est pour sa part reparti à la hausse, et l‘euro progresse de 0,3% face au dollar, dans le sillage de bons indices PMI “flash” en France, en Allemagne et dans l‘ensemble de la zone euro.

Ces derniers sont de bon augure pour la chancelière Angela Merkel et son camp avant les élections fédérales allemandes de dimanche.

Côté actions, L‘Oréal bondit de 2,94%, la plus forte hausse du CAC 40 et du Stoxx 600, au lendemain de l‘annonce du décès de Liliane Bettencourt, qui relance les spéculations sur une possible évolution du tour de table du numéro un mondial des cosmétiques.

Les valeurs liées aux matières premières souffrent avec la baisse des cours des métaux, notamment ArcelorMittal (-2,94%, plus forte baisse du CAC) mais aussi, à Londres, les groupes miniers comme BHP Billiton (-1,16%), Antofagasta (-0,87%) ou Glencore (-1,4%).

Les investisseurs attendent par ailleurs le discours que Theresa May, la Première ministre britannique, doit prononcer à Florence à 13h15 GMT pour préciser sa politique sur le Brexit et qui pourrait influencer l‘évolution de la livre sterling.

Sur le marché pétrolier, les cours du brut sont stables en attendant d‘éventuelles annonces des pays producteurs réunis ce vendredi à Vienne pour débattre d‘une possible prolongation de leur accord d‘encadrement de l‘offre mondiale.

édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below