21 septembre 2017 / 16:14 / dans 3 mois

Hausse en Europe, baisse à Wall St, les marchés digèrent la Fed

PARIS (Reuters) - Londres exceptée, les principales Bourses européennes ont fini en hausse jeudi avec les valeurs financières, favorisées par la perspective d‘une hausse de taux aux Etats-Unis en décembre, tandis que Wall Street et le dollar subissaient quelques prises de bénéfices.

Londres exceptée, les Bourses européennes ont fini en hausse jeudi. Le CAC 40 a terminé sur un gain de 0,49%, le Dax a progressé de 0,25% et le FTSE 100 a perdu 0,11%. /Photo d'archives/REUTERS/Neil Hall

A Paris, le CAC 40 a terminé sur un gain de 0,49% (25,63 points) à 5.267,29 points et à Francfort, le Dax a progressé de 0,25%. L‘indice EuroStoxx 50 a pris 0,4%, le FTSEurofirst 300 0,36% et le Stoxx 600 0,24%.

A Londres, le FTSE 100 a perdu 0,11%, pénalisé par la baisse des cours de nombreuses matières premières avec la remontée du dollar.

Au moment de la clôture en Europe, Wall Street était en légère baisse, le Dow Jones cédant 0,07% tandis que le Nasdaq abandonnait 0,33%. Le Dow a inscrit un record en tout début de séance à 22.419,51 points avant de céder un peu de terrain en réaction à l‘annonce par Donald Trump d‘un renforcement des sanctions américaines contre la Corée du Nord.

La nouvelle a aussi provoqué une brève poussée de volatilité sur les marchés américains.

Mais les décisions et les déclarations de la Fed restent le fait dominant du jour. En confirmant qu‘elle commencerait à réduire son bilan en octobre et en suggérant qu‘elle remontera encore ses taux en décembre, la banque centrale américaine a enclenché un mouvement de hausse du dollar et des rendements obligataires américains, suivi d‘une remontée des valeurs financières et d‘un repli des marchés émergents comme des cours des matières premières.

Le billet vert, qui a touché mercredi son plus haut niveau depuis deux semaines, rétrocède une petite partie de ses gains, abandonnant 0,43% face à un panier de référence. L‘euro, lui, remonte à près de 1,1950 dollar mais il évoluait à plus de 1,20 avant le communiqué de la Fed mercredi.

LE SECTEUR BANCAIRE EUROPÉEN EN NETTE HAUSSE

Sur le marché des emprunts d‘Etat, le rendement des Treasuries à dix ans se replie légèrement mais, à 2,2605%, il reste au-dessus de son niveau d‘avant le communiqué de la Fed.

Dans son sillage, les rendements de la zone euro sont eux aussi remontés, à 0,452% pour le dix ans allemand et 0,734% pour le français.

A la baisse, l‘indice MSCI des marchés émergents abandonne 0,36% et les cours du cuivre et du nickel, affectés par la hausse du dollar, perdent respectivement 0,8% et 4,09%.

En Europe, le secteur financier a été le plus favorisé par la perspective d‘une remontée prochaine des taux américains, qui ravive l‘espoir d‘une amélioration des marges de crédit.

L‘indice Stoxx des banques a pris 1,41%, celui de l‘assurance 0,56%.

Parmi les autres hausses notables sur le continent, le groupe britannique de chimie de spécialités Johnson Matthey a bondi de 14,6% après avoir confirmé ses prévisions à l‘occasion d‘une journée investisseurs.

Alstom a pris 3,93%, la plus forte hausse de l‘indice SBF 120, après les informations selon lesquelles l‘allemand Siemens (+1,29%) pourrait prochainement choisir entre un rapprochement avec le groupe français et une alliance avec le canadien Bombardier dans le domaine du ferroviaire.

Edité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below