21 septembre 2017 / 14:29 / il y a 3 mois

Le monétaire n'est pas la panacée face aux bulles, dit Draghi

FRANCFORT (Reuters) - La politique monétaire n‘est pas l‘instrument le plus adapté pour mettre fin aux déséquilibres financiers de la zone euro et l‘usage d‘outils macro-prudentiels s‘impose pour régler les problèmes locaux, a dit jeudi Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE).

La politique monétaire n'est pas l'instrument le plus adapté pour mettre fin aux déséquilibres financiers de la zone euro et l'usage d'outils macro-prudentiels s'impose pour régler les problèmes locaux, a dit jeudi Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne./Photo prise le 7 septembre 2017/REUTERS/Kai Pfaffenbach

“Les cycles économiques et les cycles financiers peuvent se désynchroniser, ce qui veut dire que les déséquilibres financiers peuvent s‘amplifier dans un environnement caractérisé par une inflation discrète”, a expliqué Draghi, s‘exprimant en sa qualité de président du Comité européen du risque systémique (CERS).

“Dans un tel contexte, la politique monétaire n‘est pas le bon instrument pour traiter les déséquilibres financiers et cela peut déboucher sur des variations importantes de la production et de l‘inflation par rapport à leurs niveaux souhaités”.

Les taux directeurs de la BCE étant ultra-bas, voire parfois négatifs, des bulles immobilières se sont constituées dans certaines régions de l‘Europe, en particulier dans et à la périphérie des grandes agglomérations

Balazs Koranyi, Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below