21 septembre 2017 / 12:49 / dans 3 mois

L'OMC voit un rebond du commerce, risque de protectionnisme

GENEVE (Reuters) - Le commerce mondial enregistre un net rebond mais des risques persistent, juge l‘Organisation mondiale du Commerce (OMC) qui prévoit une croissance des échanges internationaux de 3,6% en 2017, un rythme bien supérieur à celui de 1,3% connu l‘an dernier.

Le commerce mondial enregistre un net rebond mais des risques persistent, juge l'Organisation mondiale du Commerce (OMC) qui prévoit une croissance des échanges internationaux de 3,6% en 2017, un rythme bien supérieur à celui de 1,3% connu l'an dernier. /Photo d'archives/REUTERS/Denis Balibouse

Cette prévision est également en forte hausse par rapport à l‘estimation du mois d‘avril, lorsque que l‘OMC prévoyait une hausse du commerce mondial de 2,4%, dans une fourchette allant de +1,8% à +3,6%, en raison du degré d‘incertitudes économiques et politiques.

La fourchette a désormais été ramenée à +3,2 à +3,9% en raison d‘une accélération de la croissance économique et d‘une augmentation de la demande de la Chine et des Etats-Unis.

“L‘amélioration des perspectives commerciales est une bonne nouvelle mais des risques substantiels, qui menacent l‘économie mondiale, restent présents et pourraient facilement compromettre toute reprise du commerce”, déclare le directeur général de l‘OMC, Roberto Azevedo, cité dans un communiqué publié jeudi.

“Parmi ces risques figurent la possibilité que la rhétorique protectionniste se traduise par des mesures de restrictions des échanges, la montée inquiétante des tensions géopolitiques et un impact croissant des catastrophes naturelles sur l‘économie.”

Toutefois, la croissance des échanges commerciaux est mieux synchronisée entre les différentes régions du monde qu‘elle ne l‘a été depuis de nombreuses années, ce qui pourrait la renforcer, ajoute-t-il.

Le rythme soutenu de la croissance en 2017, qui suit une année morose, ne devrait pas se maintenir en 2018, compte tenu des perspectives de resserrement des politiques monétaires aux Etats-Unis et en zone euro et de coup de frein au crédit facile en Chine pour éviter la surchauffe économique, souligne l‘OMC.

“Tous ces facteurs devraient contribuer à une modération de la croissance du commerce mondial en 2018 à environ 3,2% (la fourchette allant de +1,4% à +4,4%)”, précise l‘organisation.

Le ratio entre la croissance du commerce et celle du PIB, qui est habituellement d‘environ 2 mais qui est tombé à 1 pendant la décennie qui a suivi la crise financière, devrait remonter cette année avec une croissance du commerce 1,3 fois plus rapide que celle de l‘économie mondiale, selon l‘OMC.

Tom Miles, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below