21 septembre 2017 / 10:03 / il y a un mois

Nestlé va supprimer jusqu'à 450 emplois en France chez Galderma

Nestlé a annoncé jeudi son intention de supprimer jusqu'à 450 emplois dans son centre de recherche et de développement du laboratoire dermatologique Galderma, près de Nice. /Photo d'archives/REUTERS/Denis Balibouse

ZURICH (Reuters) - Nestlé a annoncé jeudi son intention de supprimer jusqu‘à 450 emplois dans son centre de recherche et de développement du laboratoire dermatologique Galderma, près de Nice.

Galderma, passé sous contrôle total de Nestlé après le rachat de la part de L‘Oréal dans leur coentreprise en 2014, supprimera jusqu‘à 450 des 550 emplois dans son centre de R&D situé à Sophia Antipolis, a indiqué un porte-parole du groupe.

Le mois dernier, Nestlé a annoncé la fermeture d‘une usine de crème pour la peau en Suisse et le transfert de la production ailleurs pour faire face au ralentissement de la demande, ce qui pourrait se traduire par la suppression de 190 postes.

Le groupe de Vevey fait face à la pression de ses actionnaires pour améliorer sa productivité et son retour sur investissement après des années de croissance molle, et son nouveau directeur général Mark Schneider devrait dévoiler ses priorités stratégiques lors d‘une journée investisseurs la semaine prochaine.

Face au ralentissement de ses activités alimentaires traditionnelles, allant des barres de chocolat KitKat à l‘eau Perrier, Nestlé a notamment misé sur les traitements dermatologiques pour doper sa croissance et sa rentabilité.

Mais les crèmes sont de moins en moins prescrites dans les médicaments sur ordonnance au profit des injections ou des traitements par voie orale, d‘où un changement d‘orientation de la recherche et développement, a dit le porte-parole de Nestlé.

Nestlé dit vouloir regrouper le développement de médicaments sur ordonnance dans un seul centre de recherche, dont la localisation n‘a pas encore été décidée, où une centaine de salariés pourrait trouver un nouvel emploi tandis qu‘environ 300 autres seraient susceptibles de partir.

Le premier fabricant alimentaire mondial prévoit un évaluation du site français dans les 12 prochains mois afin de déterminer ou non une poursuite d‘activités spécifiques.

Nestlé ne publie pas séparément les résultats de sa division de dermatologie, mais il a fait état en juillet d‘une baisse de ses ventes en volume et en valeur au deuxième trimestre, en raison d‘une contre-performance en Chine et de la concurrence des versions génériques de ses médicaments.

A la Bourse de Zurich, le titre recule de 0,49% vers 10h25 GMT.

Silke Koltrowitz et Angelika Gruber, Claude Chendjou pour le service français, édité par Juliette Rouillon

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below