19 septembre 2017 / 21:27 / dans un mois

FedEx voit son bénéfice chuter après une cyberattaque

FedEx a annoncé mardi une baisse de plus de 16% de son bénéfice net trimestriel en raison d'une attaque informatique qui a perturbé en juin l'activité de sa filiale néerlandaise TNT Express puis du passage de l'ouragan Harvey sur les Etats-Unis. /Photo prise le 8 juin 2017/REUTERS/Carlos Jasso

SEATTLE (Reuters) - FedEx a publié mardi un bénéfice trimestriel inférieur aux attentes et a abaissé sa prévision de résultat annuel en raison d‘une attaque informatique qui a perturbé en juin l‘activité de sa filiale néerlandaise TNT Express.

Le spécialiste de la livraison de colis a dit avoir également souffert du passage de l‘ouragan Harvey sur les Etats-Unis à partir de la fin du mois d‘août.

L‘action perdait plus de 3% à 209 dollars dans les transactions après la clôture à Wall Street et elle entraînait dans son sillage celle du concurrent United Parcel Service, qui abandonnait près de 1%.

FedEx a fait état d‘un bénéfice net de 596 millions de dollars (497 millions d‘euros), soit 2,19 dollars par action, sur le trimestre clos le 31 août, le premier de son exercice fiscal, soit une baisse de plus de 16% par rapport au résultat réalisé un an plus tôt, de 715 millions de dollars (BPA 2,65 dollars).

Hors exceptionnel, le bénéfice par action s‘est établi à 2,51 dollars alors que les analystes l‘attendaient à 3,09 dollars.

FedEx a en outre abaissé sa prévision de bénéfice par action sur l‘ensemble de l‘exercice 2018 dans une fourchette de 11,05 à 11,85 dollars. Il le voyait auparavant entre 12,45 et 13,25 dollars et les analystes prédisent pour leur part 13,01 dollars.

“L‘impact de l‘attaque informatique contre TNT Express et les résultats inférieurs aux attentes de la division FedEx Ground ont réduit notre bénéfice du premier trimestre”, a commenté le directeur financier Alan Graf. “Nous mettons actuellement en oeuvre des plans pour atténuer l‘impact de ces problèmes sur l‘ensemble de l‘année.”

FedEx a précisé que l‘attaque informatique lui avait coûté 79 cents par action et l‘ouragan Harvey deux cents par action.

Eric M. Johnson; Bertrand Boucey pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below