18 septembre 2017 / 17:15 / dans 3 mois

Le successeur de Giorgio Armani ne sera pas forcément italien

MILAN (Reuters) - Giorgio Armani, fondateur du groupe de luxe qui porte son nom, a déclaré lundi qu‘un successeur qu‘il aurait désigné renforcerait l‘image de sa marque, mais que ce dernier ne devait pas obligatoirement être italien.

Giorgio Armani, fondateur du groupe de luxe qui porte son nom, a déclaré lundi qu'un successeur qu'il aurait désigné renforcerait l'image de sa marque, mais que ce dernier ne devait pas obligatoirement être italien. /Photo prise le 27 février 2017/REUTERS/Stefano Rellandini

Le créateur, aujourd‘hui âgé de 83 ans, tient encore les rênes de la maison italienne créée dans les années 70 et n‘a jamais encore clairement dit qui il souhaiterait voir lui succéder quand il prendrait sa retraite.

Dans une interview accordée à la chaîne de télévision RaiNews24, Giorgio Armani a expliqué que plusieurs personnes en interne pourraient poursuivre son travail.

“J‘ai plusieurs jeunes héritiers”, a-t-il dit évoquant ces deux nièces et son neveu ainsi que son assistant de longue date Pantaleo Dell‘Orco.

A la question de savoir si son successeur devrait être italien, il a répondu “Ce n‘est pas sûr. Rappelez-vous que dans les années 70 et 80, les créateurs de mode étaient français et c‘était eux que nous suivions.”

Georgio Armani était interrogé à Londres où sa marque Emporio Armani est de retour à la “fashion week” de la capitale britannique après une absence de 11 ans.

Claudia Cristoferi; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below