14 septembre 2017 / 07:13 / il y a 7 jours

Western Digital surestime ses droits, dit Toshiba

Toshiba a fait savoir jeudi que son associé Western Digital surestimait "constamment" ses droits sur une filiale commune dans les mémoires que le conglomérat japonais compte vendre. /Photo d'archive/REUTERS/Mike Blake

TOKYO (Reuters) - Toshiba a fait savoir jeudi que son associé Western Digital surestimait “constamment” ses droits sur une filiale commune dans les mémoires que le conglomérat japonais compte vendre.

Ce dernier avait annoncé la veille la signature d‘un protocole d‘accord avec un consortium formé par le fonds d‘investissement Bain Capital et le fondeur sud-coréen SK Hynix visant à accélérer les discussions sur la vente de sa division semi-conducteurs, tout en n‘excluant pas de poursuivre les pourparlers avec d‘autres candidats.

“Toshiba déplore que Western Digital surestime constamment son droit de consentement limité dans des déclarations publiques”, explique Toshiba, faisant référence au fait que la société américaine affirme que son consentement à la vente est obligatoire dans la mesure où elle a investi dans la principale usine de semiconducteurs de Toshiba au Japon.

Toshiba ajoute qu‘il reste totalement engagé à boucler la vente des mémoires d‘ici mars 2018.

L‘exercice fiscal japonais se termine au 31 mars et Toshiba veut à tout prix éviter d‘avoir à rendre compte d‘un actif net négatif pour la deuxième année d‘affilée, au risque dans ce cas-là d‘être radié de la Bourse de Tokyo.

Ritsuko Ando; Wilfrid Exbrayat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below