7 septembre 2017 / 10:59 / dans 2 mois

Les actions européennes et l'euro montent avant la BCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent en hausse jeudi à mi-séance et l‘euro grimpe à l‘approche des annonces de la Banque centrale européenne (BCE), qui ne devrait pas toucher à ses taux mais évoquera peut-être la vigueur de la monnaie unique, qui compromet la réalisation de son objectif d‘inflation.

Les Bourses européennes évoluent en hausse jeudi à mi-séance. Le CAC 40 prend 0,79% vers 10h39 GMT, le Dax gagne 1,05% et le FTSE progresse de 0,4%. /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach

Wall Street est attendue sans grand changement à l‘ouverture, avec des investisseurs rassurés tout de même par l‘annonce d‘un accord sur le relèvement du plafond de la dette publique des Etats-Unis qui écarte jusqu‘en décembre la menace d‘une fermeture des administrations fédérales.

En Europe, le CAC 40 prend 0,79% à 5 141,82 vers 10h39 GMT. À Francfort, le Dax gagne 1,05%, à un plus haut de six semaines, et à Londres, le FTSE progresse de 0,4%.

L‘indice paneuropéen FTSEurofirst 300 gagne 0,39%, l‘EuroStoxx 50 de la zone euro 0,85% % et le Stoxx 600 0,37%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en très légère hausse pour le Nasdaq <.IXICW et en toute petite baisse pour le Standard & Poor’s 500 et le Dow Jones.

Sur le marché des changes, l‘euro s‘approche de 1,20 dollar (+0,5%) avant la décision sur les taux de la BCE (11h45 GMT) et surtout la conférence de presse de son président, Mario Draghi (12h30 GMT).

Ce dernier marchera sur des oeufs après avoir fait grimper l‘euro en omettant de mentionner sa vigueur le mois dernier lors du symposium économique de Jackson Hole, aux Etats-Unis.

WENDEL ET TECHNIPFMC RECULENT

Les marchés attendent les prévisions d‘inflation de l‘institution de Francfort et aussi ce que Mario Draghi pourrait dire non seulement sur l‘euro mais aussi sur le calendrier de réduction des rachats massifs d‘actifs que la BCE effectue chaque mois sur les marchés.

“Malgré une marge de manoeuvre très limitée, la BCE a récemment durci le ton sur le plan monétaire et a nettement soutenu l‘euro”, fait valoir Andrea Iannelli, directeur des investissements obligataires de Fidelity International.

“Avec un taux de change effectif en hausse d‘environ 8% depuis le début de l‘année, la monnaie unique va finir par peser sur l‘inflation de la zone euro, qui est déjà très faible. Le Conseil des gouverneurs devra se montrer prudent s‘il souhaite éviter une réaction excessive du taux de change.”

Sur le marché obligataire de la zone euro, le rendement des emprunts d‘Etat allemand à dix ans remonte légèrement à 0,356% et celui de la dette française de même échéance aussi, à 0,667%.

Du côté des valeurs individuelles et contre la tendance, Wendel perd 3,55% après annoncé le départ fin décembre de son président du directoire Frédéric Lemoine, en confirmant cependant ses nouvelles orientations stratégiques.

TechnipFMC accuse la plus forte baisse du CAC 40 avec un recul de 2,63% au lendemain d‘une présentation à des investisseurs dans laquelle le groupe parapétrolier a évoqué entre autres un risque de difficultés persistantes dans son segment “Subsea”.

A la hausse, le secteur des services informatiques se distingue à Paris après les résultats publiés par Altran, qui prend 7,42%, la plus forte hausse du SBF 120.

édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below