6 septembre 2017 / 21:08 / dans 2 mois

Pas d'amende pour UAL après l'évacuation forcée d'un passager

WASHINGTON (Reuters) - Le ministère américain des Transports a informé le groupe aérien United Continental qu‘il ne risquait pas d‘amende après l‘expulsion violente d‘un passager qui refusait de laisser son siège à un membre d‘équipage dans un avion de la compagnie United Airlines, ont confirmé mercredi les autorités.

Un modèle d’avion d’United Airlines, la filiale de United Continental. Le ministère américain des Transports a informé le groupe aérien United Continental qu'il ne risquait pas d'amende après l'expulsion violente d'un passager qui refusait de laisser son siège à un membre d'équipage dans un avion de la compagnie United Airlines, ont confirmé mercredi les autorités. /Photo d'archives/REUTERS/Shannon Stapleton

La vidéo de cet incident survenu en avril à l‘aéroport international de Chicago est rapidement devenue virale sur les réseaux sociaux. Le passager, un médecin d‘origine vietnamienne âgé de 69 ans, a obtenu des dédommagements.

Le ministère des Transports a informé United de sa décision dans une lettre datée du 12 mai, selon une organisation de défense des passagers du transport aérien, Flyers Rights, qui a rendu ce document public mercredi.

Dans cette lettre, le ministère des Transports écrit néanmoins que United n‘a pas pleinement respecté toutes les règles en matière de surréservation.

David Shepardson; Bertrand Boucey pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below