4 septembre 2017 / 11:53 / dans 18 jours

Très haut débit: L'Etat attend le détail des projets de SFR

Le projet de SFR d'intensifier son développement dans le très haut débit en France en fibrant l'ensemble du pays sans recours aux financements publics ne s'accompagne pas encore d'un plan démontrant sa faisabilité, a déclaré lundi aux Echos Mounir Mahjoubi, secrétaire d'Etat chargé du Numérique. /Photo prise le 21 juillet 2017/REUTERS/Stéphane Mahé

PARIS (Reuters) - Le projet de SFR d‘intensifier son développement dans le très haut débit en France en fibrant l‘ensemble du pays sans recours aux financements publics ne s‘accompagne pas encore d‘un plan démontrant sa faisabilité, a déclaré lundi aux Echos Mounir Mahjoubi, secrétaire d‘Etat chargé du Numérique.

L‘opérateur télécoms, filiale d‘Altice, a annoncé en juillet son intention de créer une société pour assurer le déploiement de son réseau en France avec l‘objectif de fibrer 80% du territoire en 2022 et l‘intégralité en 2025 sans argent public, faisant ainsi économiser au budget de l‘Etat un montant qu‘il estime entre huit et 15 milliards d‘euros.

“Aujourd‘hui, cette proposition spécifique (...) n‘est pas encore accompagnée d‘un plan opérationnel qui explique comment c‘est faisable”, a déclaré Mounir Mahjoubi dans l‘émission “L‘Invité des Echos”.

“Aujourd‘hui, ce n‘est pas l‘état d‘esprit de l‘Etat, notamment vis-à-vis des RIP - ces zones où les réseaux sont à l‘initiative publique, c‘est-à-dire à la fois avec un financement local et national, dans toutes les zones peu denses et habituellement peu rentables”, a-t-il ajouté.

“Il y a tout un modèle économique qui s‘est construit et qui permet de créer des réseaux qui vont se pérenniser, durer dans le temps, et qu‘il ne faut pas casser, qu‘il ne faut pas briser.”

Le gouvernement avait demandé en juillet aux opérateurs télécoms d‘accélérer le déploiement des réseaux fixe et mobile en France et de définir une feuille de route détaillée dès septembre.

“Ils ont fait des propositions pendant l‘été, on a travaillé; les prochaines réunions ont lieu dans les prochains jours et les prochaines semaines (et) le gouvernement va revenir avec une trajectoire et une stratégie en proposant à ces opérateurs (...) de se donner des objectifs, de s‘y tenir et de créer les moyens de (les) suivre”, a expliqué Mounir Mahjoubi.

Lors de sa déclaration de politique générale, le Premier ministre Edouard Philippe s‘était engagé à ce que l‘accès au très haut débit soit effectif partout en France dès 2022 et à ce qu‘un niveau satisfaisant de couverture mobile soit garanti à chacun.

Benjamin Mallet, édité par Pascale Denis

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below