1 septembre 2017 / 13:41 / dans 19 jours

Saab s'allie à Adani pour tenter de vendre le Gripen en Inde

Saab va s'associer avec le conglomérat indien Adani Group en vue de participer à l'appel d'offres portant sur la fabrication d'avions de combat en Inde, a déclaré vendredi Hakan Buskhe, directeur général du groupe de défense suédois. /Photo d'archives/REUTERS/David W Cerny

NEW DELHI (Reuters) - Saab va s‘associer avec le conglomérat indien Adani Group en vue de participer à l‘appel d‘offres portant sur la fabrication d‘avions de combat en Inde, a déclaré vendredi Hakan Buskhe, directeur général du groupe de défense suédois, en concurrence avec l‘américain Lockheed Martin pour ce contrat.

Saab propose de fabriquer son Gripen en Inde tandis que Lockheed Martin entend y assembler le F-16, l‘aviation indienne ayant dit avoir besoin de centaines de nouveaux appareils pour remplacer sa flotte vieillissante, datant de l‘époque soviétique.

L‘Inde a signé un accord d‘achat de 36 avions de combat Rafale construits par le français Dassault Aviation pour un montant proche de 7,8 milliards d‘euros, la première grosse commande de chasseurs conclue par New Delhi depuis une vingtaine d‘années.,

Saab et Lockheed proposent tous les deux de produire un avion de combat sur place afin de se conformer à l‘initiative “Made In India” du Premier ministre Narendra Modi, qui veut réduire la dépendance du pays aux importations.

Hakan Buskhe a dit à des journalistes à New Delhi que Saab investirait “des milliards de dollars” s‘il décrochait le contrat, ajoutant que le groupe envisageait, sous réserve de l‘approbation du gouvernement indien, d‘exporter des Gripen à partir du pays.

Il a ajouté que Saab et Adani, un groupe pesant quelque 12 milliards de dollars présent dans des activités allant de l‘énergie à l‘immobilier mais peu dans la défense pour l‘instant, devaient encore déterminer le lieu où installer leur site de fabrication.

Lockheed Martin, qui a sélectionné Tata Advanced Systems comme partenaire local, a également proposé d‘utiliser l‘Inde comme base d‘exportation de ses F-16.

Le gouvernement indien devrait, dans les jours qui viennent, envoyer une requête formelle à Saab et à Lockheed Martin leur demandant de détailler leurs projets de conception, de développement et de fabrication d‘avions de combats en Inde, a dit à Reuters plus tôt cette semaine un responsable gouvernemental.

A la Bourse de Stockholm, l‘action Saab progressait de 0,77% à 365,30 couronnes vers 11h55 GMT, faisant un peu mieux que l‘indice OMXS30 de la Bourse de Stockholm (+0,66%) mais moins bien que l‘indice regroupant les valeurs industrielles européennes (+0,99%).

Aditi Shah, Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below