31 août 2017 / 12:40 / dans 3 mois

Ryanair présentera une offre pour 90 avions Alitalia

LONDRES (Reuters) - Ryanair va présenter une offre pour la reprise de 90 avions sous la marque Alitalia, en employant les équipes existantes dans le cadre de la restructuration de la compagnie aérienne italienne, a annoncé jeudi son directeur général Michael O‘Leary.

Ryanair va présenter une offre pour la reprise de 90 avions sous la marque Alitalia, en employant les équipes existantes dans le cadre de la restructuration de la compagnie aérienne italienne, a annoncé jeudi son directeur général Michael O'Leary (photo). /Photo prise le 27 juin 2017/REUTERS/Alessandro Bianchi

Ryanair a jusqu‘au 2 octobre pour faire une offre contraignante pour tout ou partie de la compagnie italienne, qui a été placée sous tutelle pour la deuxième fois en moins de dix ans.

“Nous allons soumettre une offre pour 90 appareils avec leurs pilotes, leur personnel navigant, les liaisons etc.”, a-t-il dit à la presse lors d‘une conférence à Londres.

O‘Leary a précisé qu‘elle serait assortie de certaines conditions de réduction des effectifs, de modification des conditions de travail et de renégociation des contrats de location des avions.

Ryanair utilisant exclusivement des avions Boeing, les équipes d‘Alitalia devront assurer l‘entretien des 90 Airbus, a-t-il dit. La compagnie irlandaise, qui n‘a que des liaisons court-courriers, assumerait aussi des liaisons long-courriers.

“Je pense qu‘un des aspects d‘Alitalia qui est vraiment intéressant est la flotte long-courrier. Il y là a une capacité de très forte croissance”, a-t-il déclaré.

Ryanair serait intéressé par la totalité d‘Alitalia, qui compte environ 120 avions, mais une telle opération serait probablement bloquée par les autorités de régulation car une reprise totale donnerait à Ryanair le contrôle de plus de 50% du marché italien, a poursuivi Michael O‘Leary.

“Nous serions tout à fait désireux de racheter Alitalia. Mais je suppose (...), sachant que nous sommes la première compagnie aérienne en Italie, que nous serions bloqués dans le cadre de la réglementation de la concurrence de l‘Union européenne.”

Ryanair est l‘une des dix parties ayant exprimé son intérêt pour tout ou partie de la compagnie aérienne italienne.

Emma Rumney et Conor Humphries, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below