30 août 2017 / 15:03 / dans 22 jours

Accélération de l'inflation en Allemagne et en Espagne

Les prix à la consommation ont augmenté plus que prévu en Allemagne et en Espagne au mois d'août, montrent des données publiés qui laissent penser que la solide croissance des deux économies pousse l'inflation à la hausse vers l'objectif de la Banque centrale européenne (BCE). /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach

BERLIN/MADRID (Reuters) - Les prix à la consommation ont augmenté plus que prévu en Allemagne et en Espagne au mois d‘août, montrent des données publiés mercredi qui laissent penser que la solide croissance des deux économies pousse l‘inflation à la hausse vers l‘objectif de la Banque centrale européenne (BCE).

Les chiffres étonnament supérieurs aux attentes ont été rendus publics quelques jours seulement après des déclarations du président de la BCE, Mario Draghi, selon lesquelles plus de temps était nécessaire pour que l‘inflation au sein de la zone euro se rapproche de l‘objectif proche de mais inférieur à 2% à moyen terme de la banque centrale.

Les prix à la consommation en Allemagne, en données harmonisées européennes (IPCH), ont progressé de 1,8% en rythme annualisé, au plus haut depuis un an, et +0,2% sur le mois, selon Office fédéral des statistiques.

Les économistes interrogés par Reuters attendaient 1,7% sur un an et 0,1% sur le mois après une hausse de 1,5% sur un an en juillet.

La décomposition des données non harmonisées montre que la hausse des prix de l‘alimentation et de l‘énergie a été la principale explication de l‘accélération de l‘inflation en août tandis que les prix des services ont moins augmenté qu‘en juillet.

“L‘inflation repart à la hausse parce que l‘économie allemande tourne à plein régime”, a dit Jörg Zeuner, l‘économiste en chef de KfW, ajoutant qu‘il ne voyait pas de signes de ralentissement de la reprise.

“C‘est une bonne nouvelle pour la BCE. Cela siginifie qu‘elle peut poursuivre sur la voie de la normalisation.”

La croissance du Produit intérieur brut de l‘économie allemande est ressortie à 0,7% au deuxième trimestre après +0,6% sur les trois mois précédents, soutenue par la demande intérieure à la faveur de la bonne tenue du marché de l‘emploi et d‘un environnement de bas taux d‘intérêt.

Autre signe suggérant que les pressions inflationnistes ont fini par s‘orienter à la hausse dans la zone euro: les prix à la consommation en Espagne ont augmenté de 2,0% sur un an en août alors que le marché n‘attendait que 1,8%, après 1,7% en juillet.

Les chiffres préliminaires pour la zone euro sont attendus jeudi et les économistes tablent sur une inflation annuelle de 1,4% contre 1,3% en juillet.

Sur le marché obligataire, les rendements des emprunts d‘Etat de la zone euro étaient orientés à la hausse, le dix ans allemand remontant à 0,36%, après avoir touché la veille un plus bas de deux mois à 0,34% en réaction à l‘appréciation de l‘euro.

“On est à plein dans une situation où, avec la montée de l‘euro, les investisseurs s‘attendent à une atténuation des pressions inflationnistes dans les mois à venir”, explique Antoine Bouvet, stratège de Mizuho. “Donc l‘augmentation des chiffres de l‘inflation va à l‘encontre des anticipations de marché.”

Benoit Van Overstraeten et Marc Joanny pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below