29 août 2017 / 08:54 / dans 3 mois

France: La croissance du deuxième trimestre confirmée à +0,5%

PARIS (Reuters) - La croissance de l‘économie française a bien atteint 0,5% au deuxième trimestre, un rythme inchangé par rapport au trois premiers mois de l‘année et aux trois derniers de 2016, selon la deuxième estimation de l‘Insee publiée mardi.

La croissance de l'économie française a bien atteint 0,5% au deuxième trimestre, un rythme inchangé par rapport au trois premiers mois de l'année et aux trois derniers de 2016, selon la deuxième estimation de l'Insee publiée mardi. /Photo prise le 17 mai 2017/REUTERS/Benoit Tessier

Par rapport à la première estimation du PIB du premier trimestre publiée fin juillet, l‘Insee a également confirmé la contribution de la demande intérieure finale (+0,4 point) à la croissance de la période.

Mais elle a revue en baisse celle du commerce extérieur (+0,6 point contre +0,8 en première estimation), de même que celle de la variation des stocks des entreprises (-0,5 point contre -0,6 point précédemment).

Les trois mois du printemps ont bien été marqués par une progression un peu plus forte de la consommation des ménages (+0,3% après +0,1% au 1er trimestre 2017).

Mais la production totale de biens et services a accéléré un peu moins que prévu initialement, affichant une hausse de 0,7%, contre 0,8% en première estimation, après avoir progressé de 0,5% au trimestre précédent.

L‘investissement global a ralenti à +0,7% (+0,5% annoncé initialement), après +1,3% au premier trimestre, sous l‘effet d‘une moindre dynamique de celui des entreprises (+0,7%, soit 0,2 point de plus qu‘en première estimation, contre +2,0% au premier trimestre) liée à l‘expiration début avril du dispositif de suramortissement fiscal des investissements productifs.

Mais l‘investissement des ménages a affiché une croissance toujours soutenue (+1,0%).

L‘économie française enregistre depuis l‘automne dernier son rythme de croissance le plus élevé depuis le rebond d‘après crise de fin 2010-début 2011, qui s‘était ensuite brusquement interrompu.

L‘Insee a cependant revu à la baisse, à 1,3% contre 1,4% auparavant, l‘acquis de croissance pour 2017, à savoir l‘évolution du PIB sur l‘ensemble de l‘année si la croissance était nulle sur les deux derniers trimestres.

L‘économie française est néanmoins toujours bien partie pour atteindre l‘objectif de croissance de 1,6% retenu par le nouveau gouvernement pour 2017, alors que l‘Insee tablait, dans ses dernières prévisions publiées en juin, sur des hausses du PIB de 0,5% au troisième trimestre et de 0,4% au quatrième.

Yann Le Guernigou

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below