29 août 2017 / 08:19 / il y a un mois

Les Bourses européennes en nette baisse, l'euro à plus de 1,20 dollar

Les principales Bourses européennes évoluent en nette baisse mardi peu après l'ouverture, pénalisées par le renchérissement de l'euro qui a franchi la barre de 1,20 dollar. À Paris, l'indice CAC 40 recule de 1,14% vers 07h50 GMT. À Francfort, le Dax perd 1,24% et à Londres, le FTSE recule de 1,07%. /Photo d'archives/REUTERS/Andrew Yates

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en nette baisse mardi peu après l‘ouverture, pénalisées par le renchérissement de l‘euro qui a franchi la barre de 1,20 dollar et par l‘annonce d‘un nouveau tir de missile par la Corée du Nord.

À Paris, l‘indice CAC 40 recule de 1,14% à 5.021,94 points vers 07h50 GMT. À Francfort, le Dax perd 1,24% et à Londres, le FTSE recule de 1,07%.

L‘indice EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 1,06%, le FTSEurofirst 300 cède 1,06% et le Stoxx 600 se replie de 1,11%.

Sur le marché des changes, l‘euro accentue encore sa progression après avoir franchi mardi le seuil de 1,20 dollar pour la première fois depuis le début janvier 2015. La devise unique progresse de 0,5%, à 1,2036 dollar.

L‘appréciation de la monnaie unique européenne s‘est accélérée depuis vendredi après les discours prononcés lors de la conférence économique de Jackson Hole, aux Etats-Unis, par Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE), et Janet Yellen, son homologue de la Réserve fédérale américaine.

Tous deux ont laissé de côté les sujets directement liés à la politique monétaire et à l‘évolution des taux de change, un choix dans lequel le marché a vu une opportunité d‘amplifier la hausse de l‘euro - qui dépassait déjà 12% depuis le début de l‘année - et la baisse du dollar face aux autres devises.

Le billet vert pâtit aussi des inquiétudes liées aux conséquences pour l‘économie américaine du passage de la tempête tropicale Harvey sur le Texas et la Louisiane.

L‘annonce d‘un nouveau tir de missile par la Corée du Nord, qui a survolé le Japon avant de s‘écraser dans l‘océan Pacifique, relance par ailleurs les craintes d‘une escalade des tensions dans la région et favorise les actifs refuge.

Le yen avance de 0,6% face au dollar et le franc suisse progresse de 0,66%, à un plus haut d‘un mois. De son côté, l‘or grimpe de 0,9% à plus de 1.321 dollars l‘once, son plus haut niveau depuis novembre 2016.

Le raffermissement du yen a pesé sur la Bourse de Tokyo, qui a clôturé en baisse de 0,45%. A Shanghai, l‘indice composite a fini en légère hausse de 0,09%.

L‘aversion pour le risque se traduit également par une baisse des rendements obligataires en Europe, celui du taux allemand à 10 ans de référence retombant à un plus bas de deux mois (0,33%).

Aux valeurs en Europe, ProSiebenSat1 décroche de 12,56%, lanterne rouge du Stoxx 600, après avoir averti sur ses résultats et annoncé une revue stratégique de ses actifs. Dans la foulée, l‘influent broker américain Goldman Sachs a abaissé sa recommandation à “neutre” contre “achat”.

A Londres, Randgold Ressources profite de la hausse des prix des cours de l‘or (+3,57%) et à Paris, Wendel se distingue avec un bond de 3,24% grâce à un relèvement de recommandation de Société générale.

Sur le marché pétrolier, les cours du brut évoluent sans grand changement dans un contexte de craintes entourant l‘industrie de la raffinerie aux Etats-Unis qui a été fortement touchée par la tempête Harvey et de perturbations dans la production pétrolière en Colombie et en Libye.

Blandine Hénault, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below