23 août 2017 / 17:51 / dans un mois

KKR envisage de vendre deux centrales à gaz françaises

PARIS (Reuters) - Le fonds d‘investissement américain KKR envisage de vendre les centrales à gaz de Toul (Meurthe-et-Moselle) et de Pont-sur-Sambre (Nord) et a mandaté un conseil pour étudier ses options, écrit mercredi le quotidien Les Echos sur son site internet.

“Nous sommes dans une phase de valorisation des actifs. On regarde l‘appétit dans le marché”, déclare Antonio Haya, PDG des deux sociétés regroupées sous le nom de Celest, cité par Les Echos.

Une autre option, précise le journal, serait de lever jusqu‘à 100 millions d‘euros de dette pour ces deux sites, ce que KKR n‘avait pu faire au moment de leur rachat en raison des difficultés financières des deux centrales.

“N‘avoir que du capital, c‘est une anomalie”, explique Antonio Haya, cité par Les Echos.

Geert De Clercq, Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below