22 août 2017 / 20:19 / dans un mois

Wall St a été portée par les espoirs de réforme fiscale

La Bourse de New York a terminé en hausse de quelque 1% mardi, portée au premier chef par les valeurs technologiques et le compartiment des matières premières, les investisseurs faisant un bon accueil aux propos de certains élus sur la réforme fiscale et le plafond de la dette. L'indice Dow Jones a gagné 0,9%. /Photo prise le 22 août 2017/REUTERS/Brendan McDermid

NEW YORK (Reuters) - La Bourse de New York a terminé en hausse de quelque 1% mardi, portée au premier chef par les valeurs technologiques et le compartiment des matières premières, les investisseurs faisant un bon accueil aux propos de certains élus sur la réforme fiscale et le plafond de la dette.

L‘indice Dow Jones a gagné 0,9%, soit 196,14 points, à 21.899,89. Le S&P-500, plus large, a pris 24,14 points, soit 0,99%, à 2.452,51. Le Nasdaq Composite a avancé de son côté de 84,35 points (+1,36%) à 6.297,48.

Ce dernier, à forte pondération technologique, met ainsi un terme à une série de cinq baisses de suite.

Paul Ryan, le “speaker” de la Chambre des représentants, a laissé entendre que la réforme de la fiscalité - une des promesses de Donald Trump qui ont porté Wall Street vers de nouveaux sommets - serait plus facile à faire voter que la réforme de l‘assurance-maladie, où le président américain a subi un cuisant échec, en raison d‘un consensus entre républicains.

De son côté, Mitch McConnell, chef de file de la majorité républicaine du Sénat, a dit qu‘il n‘y avait “aucune chance” pour que les Etats-Unis doivent relever le plafond de la dette, éloignant les craintes d‘une nouvelle crispation sur le sujet.

La bonne tenue des matières premières s‘explique surtout par les niveaux élevés des cours des métaux - cuivre, zinc et nickel - dopés, entre autres, par des bruits de pénurie de certains d‘entre eux.

Le fait qu‘il n‘y ait pas eu de nouvelles turbulences politiques à la Maison blanche ni d‘escalade des tensions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord - deux facteurs qui fait plonger les marchés actions au cours des dernières semaines - ont apaisé les investisseurs.

“Comme les causes de préoccupations politiques vont et viennent, les acteurs de marché se concentrent à juste titre sur des fondamentaux solides”, a déclaré Brent Schutte, chargé des investissements chez Northwestern Mutual Wealth Management Company.

BONNE TENUE DU TITRE SNAP

Dans ce contexte de moindres inquiétudes, les valeurs refuge ont été délaissées, telles les emprunts du Trésor ou l‘or.

Sur le marché des changes, le dollar s‘est repris face à un panier de devises internationales, profitant notamment d‘un accès de faiblesse de l‘euro après la publication dans la matinée d‘un indice ZEW du sentiment des investisseurs allemands nettement inférieur aux attentes.

Les cours du pétrole ont de leur côté tiré parti anticipations d‘une nouvelle baisse des stocks de brut hebdomadaires aux Etats-Unis, refaisant ainsi une partie du terrain perdu la veille.

L‘indice S&P des valeurs technologiques a pris 1,45%, mettant fin à trois pertes de suite et faisant remonter son avance depuis le début de l‘année à 23,02%, meilleure performance sectorielle sur la période.

Le compartiment des matières premières a pris 1,20%. Sur les 11 indices sectoriels du S&P 500, seul celui regroupant les valeurs immobilières a terminé dans le rouge, avec une perte de 0,11%.

Du côté des valeurs individuelles, le titre Macy’s a pris 4,56% à 20,42 dollars, soit la deuxième plus forte hausse du S&P 500, après que la chaîne de grands magasins a annoncé une réorganisation de ses activités de merchandising, qui se traduira par la suppression d‘une centaine d‘emplois et une charge exceptionnelle de 20 à 25 millions de dollars, ainsi que le recrutement d‘un ancien dirigeant d‘eBay.

L‘action Snap a bondi de 6,99% à 14,53 dollars à la suite de données du cabinet d‘études eMarketer disant que, pour la première fois cette année, Snapchat prenait le pas aussi bien sur Instagram que sur Facebook en termes d‘utilisateurs âgés entre 12 et 24 ans.

L‘action Coty a plongé de 9,41% à 17,71 dollars après que le fabricant de produits de beauté a annoncé une perte inattendue au titre du quatrième trimestre de l‘exercice 2016-2017.

Quelque 5,24 milliards d‘actions ont été échangées contre une moyenne quotidienne de 6,28 milliards observée ces 20 dernières séances.

Benoit Van Overstraeten pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below