22 août 2017 / 08:13 / il y a 4 mois

Paris applaudit au retour des touristes, Barcelone rend prudent

PARIS (Reuters) - La fréquentation touristique en Ile-de-France vient d‘enregistrer sa plus forte progression semestrielle en près de 10 ans, signe que le secteur du tourisme poursuit son rétablissement en dépit des menaces d‘attentats à Paris et ailleurs en Europe.

La fréquentation touristique en Ile-de-France vient d'enregistrer sa plus forte progression semestrielle en près de 10 ans, signe que le secteur du tourisme poursuit son rétablissement en dépit des menaces d'attentats à Paris et ailleurs en Europe. Paris et sa région ont accueilli 16,4 millions de touristes au premier semestre 2017, soit une hausse de 10,2% en rythme annuel, selon les chiffres publiés mardi par le comité régional du tourisme de Paris et de l'Ile-de-France. /Photo prise le 2 août 2017/REUTERS/Christian Hartmann

Paris et sa région ont accueilli 16,4 millions de touristes au premier semestre 2017, soit une hausse de 10,2% en rythme annuel, selon les chiffres publiés mardi par le comité régional du tourisme de Paris et de l‘Ile-de-France.

Ces données confirment le rebond de la capitale française entamé à la fin 2016 après le creux touristique subi dans le sillage des attentats islamistes de novembre 2015, qui avaient fait 130 morts. Les responsables du tourisme se veulent cependant prudents après les récentes attaques en Catalogne.

“2017 pourrait être une année record (en termes de fréquentation) mais il ne faut pas se laisser griser par l‘euphorie”, a souligné le président du comité régional Frédéric Valletoux, lors d‘une conférence de presse.

“Est-ce que Barcelone va avoir un impact sur des destinations comme Paris, c‘est difficile à dire. Ça reste l‘Europe. Le contexte international reste turbulent et le terrorisme une menace quotidienne.”

Le bond de fréquentation observé en Ile-de-France pendant la première partie de l‘année a été soutenu par un retour en force des touristes étrangers (+14,9%), notamment les visiteurs américains et chinois mais aussi britanniques à la faveur de l‘affaiblissement de la livre sterling lié au Brexit.

Cette performance, ont indiqué les responsables du tourisme, a été soutenue par le soutien des autorités au financement de campagnes de promotion à l‘étranger, le renforcement des mesures de sécurité à Paris, l‘attraction du salon aéronautique du Bourget et la comparaison avec les mauvais chiffres du premier semestre 2016.

UN AN POUR REBONDIR

Frédéric Valletoux a précisé qu‘au vu de la forte fréquentation recensée en juillet et août et du “bon” mois de septembre annoncé par les réservations faites, Paris et l‘Ile-de-France pourraient afficher en 2017 une fréquentation touristique de 32 à 34 millions de personnes, contre 30 millions en 2016 et 32 millions en 2015.

“La France se vend mieux (comme destination) avec Emmanuel Macron que les USA avec Donald Trump. Tout ce qui participe à donner une image moderne de la France est positif”, a-t-il commenté.

L‘organisation des Jeux olympiques de 2024 qui devrait échoir à Paris et sa région devrait “nous faire passer un palier supplémentaire”, a-t-il ajouté.

Le tourisme représente plus de 7% du PIB de la France. A Paris, la ville la plus visitée du monde, et en Ile-de-France, un demi-million de personnes environ ont un emploi lié au tourisme.

Le retour des touristes ne concerne pas seulement Paris. Au niveau national, la fréquentation est attendue en hausse à 89 millions de personnes cette année, contre 83 millions en 2016, et la France vise d‘ici 2020 100 millions de visiteurs par an.

Frédéric Valletoux a estimé qu‘il était inévitable que le secteur du tourisme à Barcelone subisse le contrecoup des attentats de jeudi dernier mais que les exemples de Paris et New York montraient que la capitale catalane surmontera le choc.

“On peut penser que Barcelone va connaître un petit coup de frein. New York avait mis trois ans pour rebondir (après le 11 septembre). Madrid a mis un an et Paris un an aussi”, a-t-il dit.

Dominique Rodriguez pour le service français, édité par Matthieu Protard

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below