21 août 2017 / 08:01 / il y a 3 mois

La semaine débute dans le rouge en attendant Jackson Hole

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse lundi, à l‘entame d‘une semaine qui devrait être animée par les débats sur les politiques monétaires avec la réunion des banquiers centraux de Jackson Hole, aux Etats-Unis, même si la hausse des cours des matières premières limite le recul général.

Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse lundi, à l'entame d'une semaine qui devrait être animée par les débats sur les politiques monétaires avec la réunion des banquiers centraux de Jackson Hole, aux Etats-Unis, même si la hausse des cours des matières premières limite le recul général. Une cinquantaine de minutes après l'ouverture, le CAC 40 à Paris perd 0,57%. À Francfort, le Dax cède 0,43% et à Londres, le FTSE recule de 0,27%. /Photo d'archives/REUTERS/Kai Pfaffenbach

Une cinquantaine de minutes après l‘ouverture, le CAC 40 à Paris perd 0,57% à 5.085,17 points. À Francfort, le Dax cède 0,43% et à Londres, le FTSE recule de 0,27%.

L‘indice paneuropéen FTSEurofirst 300 est en baisse de 0,29%, l‘EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,53% et le Stoxx 600 de 0,3%.

Alors que la semaine dernière a été marquée par le recul des marchés actions face aux tensions sur la Corée et aux nouvelles turbulences politiques aux Etats-Unis, qui font craindre un blocage des réformes de l‘administration Trump, la réunion de Jackson Hole, rendez-vous habituel de la fin de l‘été pour les grands banquiers centraux de la planète, domine l‘agenda des jours à venir.

Janet Yellen, la présidente de la Réserve fédérale américaine, et Mario Draghi, son homologue de la Banque centrale européenne (BCE), y sont particulièrement attendus alors que les deux institutions s‘apprêtent à franchir une nouvelle étape vers le resserrement de leur politique monétaire dans un contexte incertain en raison de la faiblesse persistante de l‘inflation.

En attendant leurs interventions, prévues vendredi, les investisseurs devraient rester prudents, en surveillant les indicateurs macroéconomiques, dont les indices PMI “flash” attendus mardi, mais aussi l‘évolution de la situation géopolitique alors qu‘Etats-Unis et Corée du Sud entament leurs manoeuvres militaires communes.

Si la baisse est quasi-générale sur les marchés actions européens, les places asiatiques évoluent dans le désordre mais dans des marges étroites.

Le secteur des banques abandonne 0,58% alors que la hausse des cours des métaux limite le repli général: l‘indice Stoxx des ressources de base gagne 0,74% et à Paris, ArcelorMittal prend 0,59%, la meilleure performance du CAC.

A l‘opposé, BNP Paribas recule de 1,5%. Au repli général des bancaires s‘ajoute pour le groupe l‘impact des informations de la presse belge selon lesquelles le gouvernement de Bruxelles pourrait céder une part du capital de la banque.

A.P. Moller-Maersk gagne 2,66% à la Bourse de Copenhague après l‘annonce de la vente à Total de sa division pétrolière, une opération de 7,45 milliards de dollars (6,3 milliards d‘euros environ) qui verra le géant danois du transport maritime entrer au capital de la compagnie pétrolière français à hauteur d‘un peu moins de 4%. A Paris, Total cède 0,66%.

A Milan, Fiat Chrysler Automobiles (FCA) s‘adjuge 3,64%, la meilleure performance du Stoxx 600. Le chinois Great Wall Motor a confirmé son intérêt pour le groupe italo-américain. Auparavant, la publication spécialisée Automobile News avait évoqué un intérêt de Great Wall Motor pour la marque Jeep, propriété de FCA.

Sur le marché des changes, le dollar gagne 0,1% face à un panier de référence tandis que l‘euro souffre des incertitudes sur la politique de la BCE: la monnaie unique cède 0,2% face au billet vert sous 1,1740 et 0,4% face au yen sous 128.

Le pétrole, lui, est orienté à la baisse, victime de la hausse de la production américaine, qui l‘emporte pour l‘instant sur la baisse des stocks aux Etats-Unis. Le Brent est revenu sous 52,60 dollars le baril, le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI), sous 48,50 dollars.

Marc Angrand, édité par Blandine Hénault

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below