21 août 2017 / 06:21 / il y a 3 mois

Infosys reste plombé par le départ du DG malgré le rachat d'actions

BOMBAY (Reuters) - Infosys a poursuivi sa chute en Bourse lundi au surlendemain de l‘annonce d‘un plan de rachat d‘actions de 130 milliards de roupies (1,7 milliard d‘euros) qui faisait suite à la démission de son directeur général Vishal Sikka, appelé à la rescousse il y a trois ans pour redresser le géant indien des services informatiques et en conflit quasi-permanent depuis avec les fondateurs.

Infosys a poursuivi sa chute en Bourse lundi au surlendemain de l'annonce d'un plan de rachat d'actions de 130 milliards de roupies (1,7 milliard d'euros) qui faisait suite à la démission de son directeur général Vishal Sikka, appelé à la rescousse il y a trois ans pour redresser le géant indien des services informatiques et en conflit quasi-permanent depuis avec les fondateurs. /Photo prise le 13 avril 2017/REUTERS/Abhishek N. Chinnappa

L‘action Infosys a cédé jusqu‘à 4,6% tombant à un plus bas de près de trois ans avant de réduire un peu ses pertes pour céder 3,16% vers 06h00 GMT.

Elle avait chuté de 9,6% vendredi après l‘annonce inattendue du départ de Vishal Sikka, effaçant un peu plus de quatre milliards d‘euros de capitalisation boursière.

Plusieurs courtiers, dont Nomura, ont abaissé leur recommandation sur le titre lundi.

Nomura, qui est passé à “alléger”, prévient que l‘incertitude sur l‘équipe de direction pourrait entraver la croissance à long terme et s‘inquiète d‘une possible aggravation des dissensions entre les fondateurs, qui détiennent encore 12,75% du capital, et le conseil d‘administration qui soutenait Vishal Sikka.

Sous la direction de ce dernier, Infosys, deuxième capitalisation boursière indienne dans les services informatiques à un peu plus de 27 milliards d‘euros, avait vu son cours de Bourse progresser de plus de 20% au cours de clôture de jeudi.

La démission de Sikka coïncide avec une conjoncture difficile pour le secteur des services informatiques en Inde, confronté à un ralentissement des nouveaux contrats en Occident et qui se prépare à l‘annonce de nouvelles règles en matière de visas d‘entrée aux Etats-Unis.

Rafael Nam, Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below