16 août 2017 / 11:14 / dans 4 mois

Les Bourses et le dollar montent avant les "minutes" de la Fed

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes évoluent en nette hausse mercredi à mi-séance et Wall Street devrait conforter la tendance, tandis que le dollar progresse avant la publication des “minutes” de la Réserve fédérale (Fed) dans la soirée.

Les Bourses européennes évoluent en nette hausse mercredi à mi-séance et Wall Street devrait conforter la tendance, tandis que le dollar progresse avant la publication des "minutes" de la Réserve fédérale (Fed) dans la soirée. À Paris, l'indice CAC 40 progresse de 1,07% vers 10h25 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,84% et à Londres, le FTSE prend 0,65%. /Photo prise le 15 août 2017/REUTERS/Neil Hall

À Paris, l‘indice CAC 40 progresse de 1,07% à 5.195,03 points vers 10h25 GMT. À Francfort, le Dax gagne 0,84% et à Londres, le FTSE prend 0,65%.

L‘indice EuroStoxx 50 de la zone euro s‘adjuge 0,91%, le FTSEurofirst 300 avance de 0,83% et le Stoxx 600 gagne 0,82%.

A Wall Street, les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de la Bourse de New-York en hausse comprise entre 0,2% et 0,3%.

Les Bourses mondiales ont repris des couleurs depuis le début de la semaine dans un contexte de détente des tensions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord.

“L‘impasse entre les Etats-Unis et la Corée du Nord est toujours là, mais comme la diplomatie est mise en oeuvre plutôt que des actions militaires, les traders prennent plus de risques et favorisent les actions”, observe David Madden, analyste marchés chez CMC Markets.

Aux valeurs, A.P. Moller-Maersk (+3,9%) figure parmi les plus fortes hausses en Europe, après avoir d‘abord ouvert en nette baisse. Le numéro un mondial du transport de conteneurs a accusé une perte inattendue au deuxième trimestre mais s‘est dit plus confiant sur l‘évolution du marché dans les mois à venir.

En tête du Stoxx 600, le groupe britannique de construction Balfour Beatty grimpe de 7,7% après avoir annoncé un bond de 70% de son bénéfice avant impôts pour son premier semestre.

A l‘inverse, Carlsberg (-2,5%) est sanctionné après la publication de ses résultats semestriels.

Le secteur des ressources de base (+2%) mène le rebond en Europe avec la progression des cours du pétrole et des matières premières.

Le baril de Brent s‘échange à plus de 51 dollars et le baril de brut léger américain à près de 48 dollars, portés par l‘annonce d‘une baisse plus importante que prévu des stocks de brut la semaine dernière aux Etats-Unis, selon les données de l‘American Petroleum Institute.

Les opérateurs de marché attendent, à 14h30 GMT, les statistiques hebdomadaires du département de l‘Energie.

LE RALLY DU DOLLAR SUSPENDU AUX “MINUTES” DE LA FED

Sur le marché des changes, le dollar reste orienté à la hausse (+0,2%) face à un panier de devises de référence, dans l‘attente de la publication du compte rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Fed, prévue à 18h00 GMT.

Ces “minutes” pourraient apporter plus d‘indications aux opérateurs de marché quant au rythme du resserrement à venir et la mise en oeuvre attendue de la réduction du bilan de la Fed.

L‘annonce, mardi, de ventes au détail supérieures aux attentes aux Etats-Unis a alimenté les anticipations d‘une nouvelle hausse des taux de la Fed cette année mais la faiblesse de l‘inflation soulève des doutes sur le calendrier du relèvement des taux.

De son côté, l‘euro se replie de 0,3% face au dollar pour retomber sous le seuil de 1,17 dollar.

En hausse en début de matinée, la monnaie européenne a été pénalisée par des informations de deux sources à Reuters qui ont indiqué que Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne (BCE), ne délivrerait aucun nouveau message lors de la traditionnelle réunion des banquiers centraux à Jackson Hole, aux Etats-Unis, la semaine prochaine. Certains investisseurs espéraient que ce symposium donne l‘occasion à Mario Draghi de relancer le débat sur la réorientation de la politique monétaire.

La livre sterling évolue pour sa part en légère hausse face au dollar, en réaction à la publication d‘une progression plus forte que prévu des salaires au Royaume-Uni.

Blandine Hénault, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below