15 août 2017 / 17:19 / dans 3 mois

JBS confirme son projet d'IPO aux États-Unis, le DG contesté

SAO PAULO (Reuters) - Le groupe brésilien JBS, numéro un mondial de la transformation de viande, a confirmé mardi son intention d‘introduire en Bourse une filiale basée aux Etats-Unis, en dépit de la contestation de son équipe dirigeante, liée à l‘implication de la famille Batista, qui le contrôle, dans un scandale de corruption.

Le groupe brésilien JBS, numéro un mondial de la transformation de viande, a confirmé mardi son intention d'introduire en Bourse une filiale basée aux Etats-Unis. /Photo d'archives/REUTERS/Paulo Whitaker

Lors d‘une téléconférence à l‘occasion de la publication des résultats trimestriels, le directeur général, Wesley Batista, a déclaré que JBS Foods International pourrait être cotée d‘ici la fin de l‘année, une fois que la maison mère, JBS aura bouclé des cessions d‘actifs pour six milliards de réals (1,6 milliard d‘euros) afin de réduire son endettement.

“La question n‘est pas de savoir si cela se fera, mais quand”, a-t-il assuré à propos du projet d‘introduction en Bourse aux Etats-Unis.

La banque publique de développement BNDES, dont une filiale est le deuxième actionnaire de JBS, avait déclaré un peu plus tôt mardi qu‘elle s‘associait à une procédure judiciaire au civil visant l‘équipe dirigeante et la famille Batista.

La plainte argue du fait que l‘implication des Batista dans un scandale de corruption s‘est traduite par de lourdes pertes pour les actionnaires.

BNDES Participações demandera le limogeage de Wesley Batista lors de l‘assemblée générale prévue le 1er septembre, a précisé la banque publique.

La procédure judiciaire vise aussi le frère du directeur général, Joesley Batista, qui siège au conseil d‘administration, ainsi que plusieurs ex-dirigeants et la holding J&F Investimentos, qui détient la participation de 42% des Batista.

En mai, les frères Batista ont conclu un accord avec la justice brésilienne en reconnaissant avoir corrompu quelque 1.900 responsables politiques en une dizaine d‘années. Depuis, ils ont personnellement négocié le refinancement à court terme de 21 milliards de réals de dettes de JBS et annoncé leur intention de céder des actifs.

Lundi soir, JBS a annoncé un bénéfice net trimestriel inférieur de moitié environ au montant attendu par les analystes financiers, les coûts de financement ayant atteint leur plus haut niveau depuis plus d‘un an en raison des effets de change et des ajustements de valeur de produits dérivés financiers.

L‘excédent brut d‘exploitation (Ebitda) a toutefois augmenté de 30% sur un an à 3,7 milliards de réals, dépassant le consensus.

Wesley Batista a assuré lundi que le groupe était bien parti pour réduire son endettement plus rapide qu‘anticipé par le marché.

Ana Mano; Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below