15 août 2017 / 14:14 / dans 3 mois

Wall Street se stabilise après le reflux des tensions géopolitiques

(Reuters) - La Bourse de New York évolue sur une note stable en début de séance mardi au lendemain d‘un rebond marqué, dans un contexte toujours dominé par la retombée des tensions entre la Corée du Nord et les Etats-Unis et après une série d‘indicateurs macroéconomiques jugés encourageants.

La Bourse de New York évolue sur une note stable en début de séance mardi. Après une demi-heure d'échanges, le Dow Jones gagne 21,6 points, soit 0,1%, le S&P-500 progresse de 0,05% et le Nasdaq Composite est stable. /Photo prise le 2 août 2017/REUTERS/Carlo Allegri

Après une demi-heure d‘échanges, l‘indice Dow Jones gagne 21,6 points, soit 0,1%, à 22.015,31. Le Standard & Poor’s 500, plus large, progresse de 0,05% à 2.467,03 et le Nasdaq Composite est stable à 6.340,15.

Lundi, le S&P-500 a gagné 1%, sa plus forte hausse en pourcentage depuis avril.

Le dirigeant nord-coréen, Kim Jong-un, va observer l‘attitude des Etats-Unis avant de prendre une décision sur d‘éventuels tirs de missiles visant les environs de l‘île de Guam, territoire américain dans le Pacifique, a rapporté mardi l‘agence de presse de Corée du Nord, KCNA.

Sur le front macroéconomique aux Etats-Unis, les ventes au détail ont augmenté de 0,6% le mois dernier par rapport à juin, leur plus forte progression depuis sept mois, alors que les économistes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne une hausse de 0,5%.

Parallèlement, l‘indice “Empire State” d‘activité manufacturière dans la région de New York a progressé plus qu‘attendu pour atteindre son plus haut niveau depuis près de trois ans.

Ces indicateurs favorisent la hausse du dollar, qui gagne plus de 1% face au yen et de 0,6% face à un panier de six grandes devises de référence, contre lequel il a touché son plus haut niveau depuis près de trois semaines.

Lundi, William Dudley, le président de la Réserve fédérale de New York, a déclaré s‘attendre à ce que la banque centrale relève de nouveau les taux d‘intérêt d‘ici la fin de l‘année s l‘économie se maintient et à ce qu‘elle commence prochainement à réduire son bilan.

Si le retour de l‘appétit pour le risque profité aux rendements obligataires et au dollar, il affecte les valeurs refuges comme l‘or: le métal jaune a accentué ses pertes mardi, reculant de 0,76% à 1.277,18 dollars l‘once.

Sur le plan sectoriel, les meilleures progressions sont à l‘actif des secteurs ayant le plus souffert la semaine dernière tels que la finance (+0,62%), la santé (+0,26%) et les services aux collectivités (“utilities”) (+0,21%).

Au sein du Dow, Home Depot abandonne plus de 2,6% malgré un relèvement de ses objectifs annuels après une hausse plus forte que prévu de son bénéfice trimestriel et de ses ventes à périmètre comparable.

Synchrony Financial avance de 3,5%. Berkshire Hathaway (+0,3%), le groupe de Warren Buffett, a annoncé lundi avoir acquis 17,5 millions d‘actions du spécialiste des cartes de crédit.

Pandora Media gagne plus de 3% après avoir annoncé lundi la nomination de Roger Lynch à sa direction générale.

Le maroquinier Coach chute de 13,5%, sanctionné sur ses ventes trimestrielles et ses objectifs pour 2018.

Sur le marché pétrolier, les cours du brut évoluent en baisse avec un Brent de la mer du Nord en repli juste au-dessus du seuil des 50 dollars le baril.

avec Sruthi Shankar à Bangalore; Claude Chendjou pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below