14 août 2017 / 11:02 / dans 3 mois

Rebond en Europe après le regain d'aversion au risque

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes rebondissent lundi, une tendance que devrait suivre également Wall Street, après une semaine marquée par un regain de volatilité dans un climat géopolitique tendu.

Les principales Bourses européennes rebondissent lundi, une tendance que devrait suivre également Wall Street, après une semaine marquée par un regain de volatilité dans un climat géopolitique tendu. À Paris, l'indice CAC 40 gagne 0,91% vers 10h38 GMT. À Francfort, le Dax avance de 1,08% et à Londres, le FTSE prend 0,59%. /Photo d'archives/REUTERS/Christian Hartmann

À Paris, l‘indice CAC 40 gagne 0,91% à 5.107,10 points vers 10h38 GMT. À Francfort, le Dax avance de 1,08% et à Londres, le FTSE prend 0,59%.

L‘indice EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 1,04%, le FTSEurofirst 300 gagne 0,84% et le Stoxx 600 s‘adjuge 0,84%.

A l‘exception de Tokyo, rattrapée par les craintes sur un renchérissement du yen, les marchés d‘actions en Asie sont aussi repartis de l‘avant lundi, dans le sillage du léger regain de Wall Street vendredi soir.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de la Bourse de New York en hausse comprise entre 0,4% et 0,6%.

Les tensions entre les Etats-Unis et la Corée du Nord ont provoqué une vague d‘aversion au risque la semaine dernière, ce qui a profité aux actifs refuge comme le yen et l‘or et pesé sur les Bourses mondiales.

“L‘aversion au risque s‘est stabilisée et les investisseurs commencent à s‘habituer à la situation en Corée du Nord, du moins tant que celle-ci ne s‘aggrave pas davantage”, commente Daniel Lenz, stratège chez DZ Bank.

Sur le marché des changes, le dollar regagne du terrain lundi face à un panier de devises de référence, dont l‘euro et le yen, après avoir subi son plus fort repli hebdomadaire en trois semaines.

Outre les tensions géopolitiques, le billet vert a été pénalisé par les chiffres de l‘inflation aux Etats-Unis ressortis inférieurs aux attentes pour le mois de juillet, ce qui a alimenté les anticipations d‘un resserrement monétaire moins prononcé que prévu de la part de la Réserve fédérale (Fed).

En Chine, les indicateurs parus lundi sur la production industrielle et les ventes au détail ont été moins bons que prévu.

Si cela n‘a pas empêché la Bourse de Shanghai de rebondir, la faiblesse des indicateurs économiques chinois pèse néanmoins sur les prix du pétrole, les investisseurs s‘inquiétant d‘une demande moindre de la part de la deuxième économie mondiale.

Aux valeurs en Europe, Fiat Chrysler (FCA) (+5%) est dopé par des informations selon lesquelles un constructeur chinois a fait une offre de rachat au groupe italo-américain.

A Paris, c‘est Danone (+1,45%) qui profite de nouvelles spéculations sur une OPA après des informations du New York Post.

En tête du Stoxx 600, le groupe de tourisme britannique TUI bondit de 5% à la suite d‘un relèvement de recommandation de Credit Suisse à “neutre” contre “sous-performance”.

Le secteur immobilier, tout comme celui des utilities, bénéficie de la perspective d‘une action moins forte de la Fed sur ses taux. A Paris, Unibail-Rodamco (+3%) évolue en tête du CAC 40.

Blandine Hénault, avec Sujata Rao, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below