14 août 2017 / 06:32 / il y a 3 mois

La croissance chinoise montre des signes d'affaiblissement

PEKIN (Reuters) - L‘économie chinoise a montré des signes de ralentissement en juillet en dépit d‘indicateurs d‘activité toujours solides, sur fond de taux de crédit à la hausse et de ralentissement du marché immobilier.

Un ouvrier sur un chantier de construction à Jinan, province du Shandong, en Chine. L'économie chinoise a montré des signes de ralentissement en juillet en dépit d'indicateurs d'activité toujours solides, sur fond de taux de crédit à la hausse et de ralentissement du marché immobilier. /Photo prise le 4 août 2017/REUTERS

Les chiffres de la production industrielle, de l‘investissement, des ventes au détail et du commerce pour le mois dernier se sont tous révélés inférieurs aux attentes après la solide performance de croissance du PIB (+6,9%) enregistrée au premier semestre.

Les économistes n‘anticipent pas pour autant un ralentissement marqué, le gouvernement devant garantir la stabilité avant un large renouvellement des instances dirigeantes du pays à l‘automne, lors du 19e congrès du parti communiste.

“Le résultat c‘est que la demande extérieure et intérieure semble avoir marqué le pas au début du troisième trimestre”, commente Julian Evans-Pritchard, de chez Capital Economics.

La production industrielle de la Chine a progressé de 6,4% en juillet sur un an, son rythme le plus faible depuis janvier, selon les statistiques officielles publiées lundi.

Les analystes interrogés par Reuters anticipaient une progression plus marquée, de 7,2%, après une hausse de 7,6% enregistrée en juin.

L‘investissement en actifs immobilisés a, lui, progressé de 8,3% au cours des sept premiers mois de l‘année en Chine par rapport à la même période en 2016, en deçà également des anticipations.

L‘investissement immobilier, en particulier, a montré des signes d‘essoufflement après les mesures gouvernementales prises pour endiguer la spéculation immobilières.

La croissance de l‘investissement privé, qui représente environ 60% du total de l‘investissement en Chine, s‘est tassée et s‘inscrit à 6,9% en janvier-juillet, contre un rythme de 7,2% au premier semestre.

Ce ralentissement suggère la persistance de difficultés de financement pour les petites et moyennes entreprises.

Quant aux ventes au détail, elles ont progressé de 10,4% le mois dernier en Chine par rapport à juillet 2016, un rythme inférieur à la hausse de 10,8% anticipée par les analystes.

En juin, elles avaient enregistré une hausse de 11%.

Les craintes d‘un ralentissement de la demande intérieure ont ressurgi après que Pékin a fait état d‘exportations et d‘importations le mois dernier moins élevées que prévu, ce qui pourrait affecter les entreprises.

Dans son rapport trimestriel publié vendredi, la banque centrale chinoise a noté que le taux moyen du crédit s‘étaient élevés à 5,67% en juin, contre 5,53% en mars, ajoutant qu‘elle continuerait à travailler à la prévention des risques dans le système financier.

Julie Carriat et Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below