19 mai 2017 / 09:44 / il y a 6 mois

L'UE demanderait à deux banques italiennes de lever 1 milliard d'euros de plus

MILAN (Reuters) - Les autorités européennes de la concurrence ont demandé aux banques italiennes Popolare di Vicenza et Veneto Banco de lever un milliard d‘euros supplémentaires en fonds privés avant de pouvoir bénéficier d‘une aide de l‘Etat italien, a rapporté vendredi une source proche du dossier.

Les autorités européennes de la concurrence ont demandé aux banques italiennes Popolare di Vicenza et Veneto Banco de lever un milliard d'euros supplémentaires en fonds privés avant de pouvoir bénéficier d'une aide de l'Etat italien, a rapporté vendredi une source proche du dossier. /Photo prise le 29 mars 2017/REUTERS/Alessandro Bianchi

Plusieurs sources ont rapporté cette semaine à Reuters que ces deux banques de Vénétie ne pourraient pas bénéficier d‘une aide publique pour combler de futures pertes sur créances, ce qui pourrait les obliger à mettre à contribution leurs homologues italiennes en meilleure santé.

A la lumière des tests de résistance menés par son autorité de supervision l‘an dernier, la Banque centrale européenne a estimé à 6,4 milliards d‘euros le besoin cumulé en fonds propres des deux banques et a jugé qu‘elles remplissaient les critères pour pouvoir bénéficier d‘une recapitalisation préventive par l‘Etat.

Cette procédure s‘appuie sur une exception dans la réglementation en matière de liquidation des banques européennes qui permet d‘injecter des fonds publics dans des banques en difficulté, avec une contribution limitée de leurs créanciers.[nL5N1HC64Y]

Il revient désormais à la Commission européenne de donner son avis sur cette éventuelle intervention de l‘Etat.

La source a rapporté que, pour l‘exécutif européen, les deux banques devraient lever un milliard d‘euros supplémentaires en fonds privés, confirmant une information publiée vendredi par le journal Il Sole 24 Ore.

Cela s‘ajouterait à la contribution privée déjà envisagée dans le cadre de leur plan de restructuration, qui prévoit une conversion de dettes en actions et un apport d‘argent du fonds de sauvetage des banques italiennes, Atlante.

Popolare di Vicenza et Veneto Banca ont refusé de s‘exprimer sur le sujet.

Paola Arosio; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Bertrand Boucey

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below