18 mai 2017 / 14:25 / il y a 3 mois

Wall Street hésitante face à la tempête autour de Trump

Wall Street évolue jeudi sur une note hésitante en début de séance. Quelques minutes après l'ouverture, le Dow Jones cède 0,14%, le S&P-500 est quasiment inchangé et le Nasdaq Composite prend 0,24%. /Photo d'archives/Andrew Kelly

(Reuters) - Wall Street évolue jeudi sur une note hésitante en début de séance face à la tempête politique provoquée par les soupçons de collusion entre la Russie et l'équipe de campagne de Donald Trump.

L'indice Dow Jones cède 29,26 points, soit 0,14%, à 20.577,67 quelques minutes après l'ouverture. Le Standard & Poor's 500, plus large, est quasiment inchangé et le Nasdaq Composite prend 0,24%.

Donald Trump a qualifié jeudi la désignation d'un procureur spécial chargé d'enquêter sur les liens entre l'entourage du président et la Russie de "plus grande chasse aux sorcières" de l'histoire des Etats-Unis, quelques heures après avoir plaidé en faveur d'une enquête "minutieuse".

Devant l'intensification des pressions à Washington, le département de la Justice a désigné mercredi l'ancien directeur du FBI Robert Mueller comme procureur spécial pour enquêter sur les soupçons de collusion entre la Russie et l'équipe de campagne de Donald Trump.

A Wall Street, les investisseurs ont appris une heure avant l'ouverture que les inscriptions hebdomadaires au chômage avaient diminué de manière inattendue aux Etats-Unis la semaine dernière.

Après avoir atteint mercredi un plus bas depuis l'accession de Trump à la Maison blanche, le dollar se stabilise face à un panier de six devises de référence.

Aux valeurs, le géant chinois du commerce en ligne Alibaba cède 3,2% après avoir fait état d'un bénéfice moins élevé que prévu malgré un chiffre d'affaires supérieur aux attentes pour le quatrième trimestre.

Le groupe a annoncé également un programme de rachat d'actions sur deux ans d'un montant maximal six milliards de dollars (5,39 milliards d'euros).

Cisco Systems, lanterne rouge du S&P-500, chute de 7,4% au lendemain de la publication d'une prévision de chiffre d'affaires inférieure aux attentes pour le trimestre en cours et de l'annonce de 1.100 suppressions de postes supplémentaires.

A l'heure de l'ouverture de Wall Street, les Bourses européennes évoluent à la baisse, touchées également par la crise politique au Brésil où le président Michel Temer est mis en cause dans une affaire de corruption.

Le CAC 40 recule de 0,8%, le Dax allemand abandonne 0,59% et le Footsie britannique perd 1,27%.

Laetitia Volga, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below