18 mai 2017 / 14:25 / il y a 5 mois

Wall Street hésitante face à la tempête autour de Trump

(Reuters) - Wall Street évolue jeudi sur une note hésitante en début de séance face à la tempête politique provoquée par les soupçons de collusion entre la Russie et l‘équipe de campagne de Donald Trump.

Wall Street évolue jeudi sur une note hésitante en début de séance. Quelques minutes après l'ouverture, le Dow Jones cède 0,14%, le S&P-500 est quasiment inchangé et le Nasdaq Composite prend 0,24%. /Photo d'archives/REUTERS/Andrew Kelly

L‘indice Dow Jones cède 29,26 points, soit 0,14%, à 20.577,67 quelques minutes après l‘ouverture. Le Standard & Poor’s 500, plus large, est quasiment inchangé et le Nasdaq Composite prend 0,24%.

Donald Trump a qualifié jeudi la désignation d‘un procureur spécial chargé d‘enquêter sur les liens entre l‘entourage du président et la Russie de “plus grande chasse aux sorcières” de l‘histoire des Etats-Unis, quelques heures après avoir plaidé en faveur d‘une enquête “minutieuse”.

Devant l‘intensification des pressions à Washington, le département de la Justice a désigné mercredi l‘ancien directeur du FBI Robert Mueller comme procureur spécial pour enquêter sur les soupçons de collusion entre la Russie et l‘équipe de campagne de Donald Trump.

A Wall Street, les investisseurs ont appris une heure avant l‘ouverture que les inscriptions hebdomadaires au chômage avaient diminué de manière inattendue aux Etats-Unis la semaine dernière.

Après avoir atteint mercredi un plus bas depuis l‘accession de Trump à la Maison blanche, le dollar se stabilise face à un panier de six devises de référence.

Aux valeurs, le géant chinois du commerce en ligne Alibaba cède 3,2% après avoir fait état d‘un bénéfice moins élevé que prévu malgré un chiffre d‘affaires supérieur aux attentes pour le quatrième trimestre.

Le groupe a annoncé également un programme de rachat d‘actions sur deux ans d‘un montant maximal six milliards de dollars (5,39 milliards d‘euros).

Cisco Systems, lanterne rouge du S&P-500, chute de 7,4% au lendemain de la publication d‘une prévision de chiffre d‘affaires inférieure aux attentes pour le trimestre en cours et de l‘annonce de 1.100 suppressions de postes supplémentaires.

A l‘heure de l‘ouverture de Wall Street, les Bourses européennes évoluent à la baisse, touchées également par la crise politique au Brésil où le président Michel Temer est mis en cause dans une affaire de corruption.

Le CAC 40 recule de 0,8%, le Dax allemand abandonne 0,59% et le Footsie britannique perd 1,27%.

Laetitia Volga, édité par Patrick Vignal

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below