18 mai 2017 / 08:55 / il y a 6 mois

Décision imminente sur une usine de retraitement en Chine, dit Areva

SHANGHAI (Reuters) - La Chine devrait prendre très bientôt une décision sur la construction d‘une usine de retraitement des déchets radioactifs, une opération de quelque 100 milliards de yuans (13 milliards d‘euros), a déclaré jeudi Jean-Pierre Gros, vice-président d‘Areva.

La Chine devrait prendre très bientôt une décision sur la construction d'une usine de retraitement des déchets radioactifs, une opération de quelque 100 milliards de yuans, a déclaré jeudi Jean-Pierre Gros, vice-président d'Areva. /Photo d'archives/REUTERS/Jacky Naegelen

La décision finale est maintenant proche, a déclaré le dirigeant du groupe public français du nucléaire.

“La Chine veut toujours que cette usine lui soit livrée d‘ici 2030, ce qui signifie que nous devons commencer la construction assez vite”, a-t-il dit lors d‘une réunion de professionnels du secteur.

Le projet est porté par l‘entreprise chinoise China National Nuclear Corp (CNNC) et Areva. Les discussions ont commencé il y a dix ans.

Le choix éventuel de la ville côtière de Lianyungang pour implanter l‘usine a suscité l‘année dernière de violentes manifestations des habitants, contraignant à l‘arrêt des travaux préliminaires.

“CNNC et le gouvernement ont réexaminé six à 10 sites côtiers,” a précisé Jean-Pierre Gros. “Il y a d‘autres sites.”

David Stanway; Catherine Mallebay-Vacqueur pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below