17 mai 2017 / 14:29 / il y a 3 mois

PSA aimerait que le japonais Aisin produise ses boîtes en France

PSA est en discussion avec le spécialiste japonais de la boîte de vitesse automatique Aisin Seiki pour le convaincre de venir produire une partie de ses transmissions dans une usine française du groupe sochalien, a-t-on appris de trois sources proches du dossier. /Photo prise le 8 mars 2017/Arnd Wiegmann

PARIS (Reuters) - PSA est en discussion avec le spécialiste japonais de la boîte de vitesse automatique Aisin Seiki pour le convaincre de venir produire une partie de ses transmissions dans une usine française du groupe sochalien, a-t-on appris de trois sources proches du dossier.

Une telle décision, dont l'annonce du rachat d'Opel/Vauxhall par PSA a renforcé la probabilité, permettrait au constructeur automobile français de poursuivre l'optimisation de son outil industriel, de réduire ses coûts d'import et de sécuriser ses approvisionnements, et à Aisin de disposer d'une première vraie base industrielle en Europe pour faire face à l'augmentation prévisible de la demande du secteur pour les boîtes auto.

"Les discussions se poursuivent, une production d'Aisin chez PSA fait partie des sujets abordés", a indiqué une des sources. "La décision devait intervenir en 2017, mais maintenant il faudra sans doute attendre la finalisation du rachat d'Opel, d'ici la fin de l'année, pour une conclusion éventuelle."

PSA achète actuellement ses boîtes auto six et huit vitesses à Aisin, qui les produit au Japon pour le marché européen. En janvier, lors d'une visite à Metz, l'une des deux usines de transmissions de PSA, le président du directoire Carlos Tavares avait déclaré, selon des participants, "qu'il fallait se poser la question du 'make or buy' (fabriquer ou acheter) (...) et qu'il réfléchissait à produire en partenariat, parmi plusieurs hypothèses."

Selon deux des sources, l'option privilégiée actuellement par PSA est la production sous licence de boîtes Aisin six vitesses dans une usine du groupe français, reléguant au second plan l'hypothèse d'une cession partielle d'un site dans le cadre d'une co-entreprise.

C'est ce deuxième scénario qui avait été choisi en 2000 pour l'activité directions assistées électriques de PSA à Dijon. Le groupe avait alors constitué une JV avec le japonais Koyo Seiko, avant de céder ses parts dans le site et de transférer ses salariés à son partenaire.

PSA et Aisin ont tous deux refusé de faire un commentaire.

LES REGARDS SE TOURNENT VERS LE CCE DE JUIN

Une production sous licence ou en partenariat constituerait une première européenne pour l'équipementier japonais, détenu à 34% par Toyota et ses filiales. A ce jour, Aisin dispose d'un site industriel dans l'Ouest de la Belgique, mais qui ne fabrique pas des produits neufs mais reconditionne des transmissions usagées.

"Nous n'avons absolument rien contre un développement conjoint avec des entreprises extérieures à Toyota. C'est pourquoi nous gardons l'esprit ouvert", avait déclaré en début d'année à Reuters Yasumori Ihara, président d'Aisin.

Mais selon les sources, Aisin s'est longtemps montré hésitant à franchir le pas et à investir dans l'industrialisation de ses produits, surtout en France où les relations sociales dans les usines et leur productivité peuvent parfois avoir mauvaise presse au Japon.

Depuis, PSA a annoncé en mars un projet de rachat d'Opel et Vauxhall, les marques européennes de General Motors, qui devrait lui faire changer d'échelle et constituer pour Aisin un débouché encore plus alléchant.

"Opel apporte un volume de vente plus important et rend, par conséquent, tout investissement plus profitable", a dit une des sources.

Le sujet devrait être abordé lors du prochain comité paritaire stratégique du groupe, initialement programmé fin mars mais reporté depuis sine die. Il pourrait aussi être évoqué par le cabinet Secafi lors d'un CCE ordinaire de l'usine de Metz, prévu mi-juin.

Nettement plus répandues aux Etats-Unis, en Chine ou en Russie, les transmissions automatiques restent minoritaires en Europe. Mais cette technologie va devenir de plus en plus stratégique avec la demande croissante des automobilistes urbains pour ce type d'automatisme, le durcissement des normes sur les émissions et le développement des voitures hybrides et autonomes, avec lesquelles la boîte manuelle est totalement incompatible.

Les discussions avec Aisin portent sur la boîte six vitesses lancée fin 2010, a précisé une source, et non sur la toute nouvelle boîte huit rapports de PSA, embarquant la technologie Aisin la plus récente, qui sera étrennée cette année sur la nouvelles Peugeot 308 et l'an prochain sur la DS7 Crossback.

Certains syndicats, comme la CFTC, prônent un partage des productions entre Metz (Moselle), qui emploie 1.340 personnes, et Valenciennes, l'autre site de transmissions de PSA situé dans le Nord (2.000 salariés).

Le site nordiste a pour lui une expérience dans les transmissions automatiques avec la boîte AL4 quatre vitesses développée avec Renault ainsi qu'une proximité géographique avec le site belge d'Aisin, de l'autre côté de la frontière.

Metz peut de son côté se targuer d'une situation plus centrale en Europe ainsi que d'appartenir au nouveau grand pôle industriel Trémery-Metz (moteurs-boîtes) créé par PSA il y a moins de trois ans.

"Aisin à Metz, ce serait le fruit de la mobilisation de toute une région et un exemple de coconstruction entre direction et syndicats", commente Christian Lafaye, représentant Force ouvrière chez PSA. "Il y a suffisamment de place sur le site, quelqu'un peut venir et poser ses machines dès demain s'il le souhaite."

Avec Maki Shiraki et Naomi Tajitsu à Tokyo, Gilbert Reilhac à Strasbourg, édité par Jean-Michel Bélot

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below