17 mai 2017 / 07:43 / dans 6 mois

ABN Amro bat le consensus au 1er trimestre mais l'action baisse

AMSTERDAM (Reuters) - ABN Amro a publié mercredi un bénéfice net ajusté en hausse de 29% à 615 millions d‘euros au premier trimestre grâce à la croissance de ses activités de crédit et à l‘amélioration des marges, qui reflètent le dynamisme de la croissance aux Pays-Bas.

ABN Amro a publié mercredi un bénéfice net ajusté de 615 millions d'euros au premier trimestre grâce à la hausse du nombre de prêts et de meilleures marges qui reflètent le dynamisme de la croissance aux Pays-Bas. /Photo d'archives/REUTERS/Stephen Hird

L‘action, en hausse de 13% depuis le début de l‘année, est cependant affectée par des prises de bénéfices et les interrogations de certains analystes sur les perspectives du groupe, notamment ses ratios financiers, inférieurs aux attentes.

Le titre perd 2,85% à 23,685 euros à 10h50 GMT en Bourse d‘Amsterdam, signant la plus forte baisse de l‘indice du secteur bancaire de la zone euro, lui-même en repli de 0,53%. Il figure également parmi les trois plus importants replis de l‘indice EuroFirst 300.

Les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un bénéfice net ajusté de 516 millions d‘euros sur le trimestre clos fin mars, contre 475 millions un an plus tôt.

“Nous avons pu compenser l‘environnement des taux bas et négatifs et accroître le revenu net d‘intérêts en augmentant toutes les grandes catégories de prêts - crédits immobiliers, prêts aux PME et grandes entreprises - et en réduisant les taux de dépôt”, a déclaré le directeur général Kees van Dijkhuizen.

Avec près de 50% de ses prêts liés au marché immobilier néerlandais, ABN a bénéficié du boom de la construction, de la forte hausse des prix immobiliers et d‘un niveau exceptionnellement bas des défauts.

Matthias de Wit, analyste chez KBC, juge les résultats “mitigés”, avec d‘un côté un bénéfice solide, mais aussi des inquiétudes sur le maintien des niveaux de marges dans un contexte de taux d‘intérêt bas, notamment sur les crédits immobiliers aux Pays-Bas.

KBC ajoute dans une note que le ratio de solvabilité CET et le ratio de levier sont inférieurs à ses attentes comme au consensus.

Le ratio CET1 de la banque est passé de 17% fin décembre à 16,9% fin mars.

Kees van Dijkhuizen, ancien directeur du Trésor néerlandais et ex-directeur financier de la banque jusqu‘à sa nomination en janvier au poste de directeur général, a entrepris une purge au sein de la direction au cours des cinq derniers mois.

Il a notamment ramené le comité de direction à trois personnes et réduit le comité exécutif à seulement neuf membres au lieu de 19. Il a également taillé dans les effectifs des cadres dirigeants, passés de 90 à 63 personnes.

INTERNATIONALISATION

ABN Amro a nommé lundi le Britannique Clifford Abrahams au poste de directeur financier, décision attestant de la volonté de la banque de s‘internationaliser davantage.

Le groupe bancaire, toujours détenu à 70% par l‘Etat néerlandais après sa nationalisation lors de la crise financière de 2008, réalise 79% de ses prêts aux Pays-Bas.

Il cherche à s‘internationaliser davantage en proposant ses prêts à des secteurs tels que les matières premières, les énergies renouvelables, la logistique alimentaire et les services aux collectivités.

Kees van Dijkhuizen a par ailleurs dit à la presse, à l‘occasion d‘une conférence téléphonique, que le groupe prévoyait d‘étendre ses activités de banque privée, la troisième plus importante d‘Europe, en procédant à des acquisitions sélectives.

Mais soucieux de préserver un niveau de fond propre élevé et dans l‘attente des nouvelles règles du Comité de Bâle en la matière, le groupe ajoute qu‘il ne prendra aucune décision majeure sur le dividende, des rachats d‘actions ou des acquisitions tant que les nouvelles règles “ne seront pas clarifiées”, même si cela est “frustrant”.

ABN Amro a également fait état d‘un produit net d‘intérêts de 1,60 milliard d‘euros au premier trimestre, conforme au consensus, et d‘un rendement des fonds propres de 13,2% contre 11,1% un an auparavant.

Toby Sterling; Claude Chendjou et Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Marc Angrand

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below