6 octobre 2016 / 10:42 / il y a 10 mois

Les perspectives pour le yuan et les devises d'Asie s'améliorent

Les atermoiements de la Réserve fédérale américaine sur une nouvelle hausse des taux qui ont freiné la progression du dollar et la stabilisation de l'économie chinoise devraient limiter la dépréciation des devises asiatiques, yuan en tête, dans les prochains mois, montre une enquête mensuelle de Reuters. /Photo d'archives/Jason Lee

BANGALORE (Reuters) - Les atermoiements de la Réserve fédérale américaine sur une nouvelle hausse des taux qui ont freiné la progression du dollar et la stabilisation de l'économie chinoise devraient limiter la dépréciation des devises asiatiques, yuan en tête, dans les prochains mois, montre une enquête mensuelle de Reuters publiée jeudi.

Plus de 70 stratégistes changes interrogés au cours de la semaine écoulée s'attendent en moyenne à une dépréciation de 1% à 3% seulement des principales devises des pays émergents d'Asie et certaines comme le ringgit malaisien ou le peso philippin pourraient même s'apprécier.

De nombreux stratégistes ont souligné que les perspectives de devises asiatiques au cours des prochains mois sont étroitement liées à celles du dollar qui dépendront aussi de l'élection présidentielle américaine en novembre.

"Le dollar américain demeure très vulnérable après la décision de la Fed de laisser sa politique monétaire inchangée en septembre", a dit Daniel Katzive, responsable de la stratégie sur les changes de BNP Paribas.

Les représentants de la Fed continuent d'indiquer qu'une hausse des taux est vraisemblable d'ici la fin de l'année "mais avec un comité de politique monétaire dont les décisions dépendent clairement des données macroéconomiques, sensible à l'émergence de nouveaux risques, nous n'attendons pas que les marchés relèvent rapidement leur anticipation d'une hausse des taux en décembre."

La probabilité d'un relèvement par la Fed de ses taux directeurs en décembre, telle qu'elle ressort des marchés de futures, s'établit à un peu plus d'une chance sur deux. Celle attribuée à une hausse supplémentaire à un horizon allant jusqu'en septembre 2017 n'est que d'un tiers alors que les prévisions des membres du comité de politique monétaire eux-mêmes en laissent présager deux.

La stabilisation de l'économie chinoise, grâce aux politiques monétaire et budgétaire expansionnistes de Pékin, est aussi un facteur de soutien pour les devises asiatiques et le yuan en particulier.

La prévision médiane pour la devise chinoise table sur un affaiblissement à 6,80 yuans pour un dollar dans six mois et 6,86 yuans dans douze mois contre 6,80 et 6,89 yuans respectivement dans l'enquête du mois dernier.

La devise chinoise s'échangeait à 6,6685 yuans pour un dollar le 30 septembre, dernière séance de cotation avant une semaine de fermeture des marchés chinois.

Elle est entrée le 1er octobre dans le club très fermé des monnaies de réserve du Fonds monétaire international, ce qui devrait soutenir la demande internationale de yuan, selon certains analystes.

Sumanta Dey et Rahul Karunakar, Marc Joanny, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below