3 octobre 2016 / 10:57 / il y a un an

Les Bourses européennes dans le vert à la mi-séance

PARIS (Reuters) - A part Londres qui gagne plus de 1% pour évoluer à un pic de 16 mois, les Bourses européennes sont en modeste hausse lundi à la mi-séance et Wall Street devrait suivre une évolution similaire, soutenues par une progression des valeurs pétrolières et celles liées aux matières premières suite au retournement à la hausse des cours du pétrole.

A part Londres qui gagne plus de 1% pour évoluer à un pic de 16 mois, les Bourses européennes sont en modeste hausse lundi à la mi-séance et Wall Street devrait suivre une évolution similaire, soutenues par une progression des valeurs pétrolières et celles liées aux matières premières suite au retournement à la hausse des cours du pétrole. À Paris, le CAC 40 prend 0,29% (+12,95 points) à 4.461,21 points vers 10h40 GMT et, à Londres, le FTSE avance de 1,22%. La Bourse de Francfort est fermée pour cause de journée fériée célébrant l'unification de l'Allemagne. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 progresse de 0,17%, l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,05% et le Stoxx 600 de 0,21%. /Photo d'archives/REUTERS/Stephen Hird

À Paris, le CAC 40 prend 0,29% (+12,95 points) à 4.461,21 points vers 10h40 GMT et, à Londres, le FTSE avance de 1,22%. La Bourse de Francfort est fermée pour cause de journée fériée célébrant l‘unification de l‘Allemagne. L‘indice paneuropéen FTSEurofirst 300 progresse de 0,17%, l‘EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,05% et le Stoxx 600 de 0,21%.

La Bourse de Londres est favorisée à la fois par les précisions en matière de calendrier de sortie de la Grande-Bretagne de l‘Union européenne, avec la Première ministre Theresa May disant dimanche que le pays invoquerait l‘article 50 du Traité européen avant la fin mars 2017, et par la chute de la livre sterling qui s‘en est suivie.

La livre perd près de 0,8% face à l‘euro et au dollar, après avoir touché en séance un creux de trois mois face au billet vert et un plus bas de trois ans face à la monnaie unique.

“La confirmation hier par la Première ministre disant que l‘article 50 serait invoqué d‘ici la fin de mars 2017 apporte de manière superficielle un peu plus de clarté aux investisseurs sur le calendrier du processus du Brexit, mais, en pratique, rien n‘a vraiment changé”, a dit Ian Williams, économiste chez Peel Hunt.

Avec ses gains du jour, le Footsie 100 porte son avance depuis le début de l‘année à près de 12%, contrastant fortement avec le CAC 40 et le Dax, en repli de respectivement 3,8% et 2,2% sur la période.

La place britannique est également soutenue par le bond de plus de 13% du titre Henderson Global Investors, plus forte hausse de l‘indice Stoxx 600, après que gestionnaire d‘actifs a annoncé un projet de fusion de six milliards de dollars (5,3 milliards d‘euros) avec l‘américain Janus Capital.

L‘indice regroupant les valeurs européennes liées aux services financiers prend 1,06% dans le sillage d‘Henderson, inscrivant ainsi l‘une des progressions sectorielles les plus marquées.

La meilleure performance de la séance à ce stade est à mettre à l‘actif du secteur pétrolier, qui progresse de 1,09% avec les cours de pétrole, ces derniers s‘étant retournés à la hausse en cours de matinée.

Le Brent a repassé la barre des 50 dollars le baril, porté par un regain de confiance des investisseurs dans le plan de réduction de la production annoncé la semaine dernière par l‘Opep.

Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below