26 août 2016 / 07:37 / dans un an

Lotte Group annonce la mort de son vice-président

SEOUL (Reuters) - Un vice-président du conglomérat sud-coréen Lotte Group est mort, a annoncé vendredi le cinquième groupe familial du pays, visé par une large enquête lancée sur des soupçons de fonds illicites et d‘abus de confiance.

The logo of Lotte Hotel is seen at a Lotte Hotel in Seoul, South Korea, June 7, 2016. REUTERS/Kim Hong-Ji/File Photo

Dans un SMS envoyé à des journalistes, le groupe a confirmé la mort de son vice-président Lee In-won, annoncée par la police et des médias, sans donner plus de détails.

L‘agence Yonhap, citant des sources anonymes, rapporte que le corps présumé de Lee In-won a été trouvé sur un chemin aux abords de Séoul vendredi matin. La police mène l‘enquête afin de confirmer l‘identité du mort, poursuit l‘agence, ajoutant qu‘une lettre de suicide a été retrouvée dans la voiture du vice-président du groupe.

Lee In-won devait comparaître devant le Parquet vendredi matin pour y être interrogé, précise l‘agence.

Les pompiers ont retrouvé un corps soupçonné d‘être celui du vice-président, a confirmé un responsable à Reuters.

L‘enquête sur le conglomérat sud-coréen Lotte Group avait débuté en juin avec des perquisitions dans nombre de ses filiales, dont la plus importante société cotée du groupe, Lotte Chemical.

L‘enquête est par son ampleur la plus importante jamais lancée dans le pays sur un “chaebol”, un conglomérat familial, disent des analystes.

Hyunjoo Jin et Nataly Pak; Julie Carriat pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below