17 août 2016 / 05:52 / il y a un an

Carlsberg maintient ses prévisions malgré un semestre décevant

COPENHAGUE (Reuters) - Le brasseur danois Carlsberg a publié mercredi des résultats semestriels inférieurs aux attentes tout en maintenant ses prévisions pour l‘ensemble de l‘année en s‘appuyant sur sa stratégie de réduction des coûts.

Le brasseur danois Carlsberg a publié mercredi des résultats semestriels inférieurs aux attentes tout en maintenant sa prévision d'une croissance organique de son bénéfice d'exploitation annuel inférieure à 5%. /Photo prise le 16 juin 2016/REUTERS/Carl Recine

Le bénéfice d‘exploitation avant exceptionnels du premier semestre s‘est établi à 3,448 milliards de couronnes (463 millions d‘euros), en baisse de 4% sur un an, alors que le consensus Reuters le donnait à 3,584 milliards de couronnes.

Le chiffre d‘affaires a atteint 31,2 milliards de couronnes alors que les analystes attendaient 31,8 milliards.

Les ventes en volumes de Carlsberg ont diminué de 1% en raison de mauvaises performances en Grande-Bretagne, en Pologne et en Europe orientale, mais la croissance organique du chiffre d‘affaires a atteint 4%.

“La nouvelle stratégie consistant à trouver un équilibre entre la croissance des volumes et la création de valeur porte déjà ses fruits”, a commenté Morten Imsgard, analyste de Sydbank.

Pour l‘ensemble de l‘année, le groupe danois a réaffirmé prévoir une croissance organique de son bénéfice d‘exploitation inférieure à 5%, mais il a révisé à la hausse son estimation de l‘impact négatif des effets de change sur ses profits, à environ 600 millions de couronnes contre 550 millions auparavant.

A la Bourse de Copenhague, l‘action Carlsberg perdait 4,27% à 650 couronnes à 7h55 GMT, l‘une des plus fortes baisses de l‘indice européen Stoxx 600, alors en recul de 0,3%.

Les analystes de Citi disent s‘attendre à ce que la nouvelle prévision du poids des effets de change sur les profits conduise à une révision en légère baisse du consensus de marché.

De son côté, Bryan Garnier a revu son opinion sur la valeur à “vendre” contre “neutre”, expliquant que “les résultats semestriels légèrement inférieurs aux attentes et l‘absence de relèvement des prévisions de bénéfice ont des implications pour nos estimations et le consensus”.

Nikolaj Skydsgaard; Bertrand Boucey et Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below