3 août 2016 / 11:48 / il y a un an

Office Depot ferme encore 300 magasins après des ventes en berne

Office Depot a annoncé mercredi un septième recul trimestriel de suite de son chiffre d'affaires, la chaîne d'articles pour bureaux américaine pâtissant de la concurrence de distributeurs en ligne tels qu'Amazon. /Photo d'archives/Mario Anzuoni

(Reuters) - Office Depot, confronté à une baisse de ses ventes, a annoncé mercredi la fermeture de 300 magasins supplémentaires sur les trois prochaines années dans le cadre d'une restructuration qui vise à réduire ses coûts de 250 millions de dollars (223 millions d'euros) d'ici la fin 2018.

L'action du distributeur de fournitures de bureau s'apprécie de 1,2% dans les échanges d'avant-Bourse à Wall Street.

Office Depot, qui a dû renoncer en mai à son projet de fusion avec Staples en raison de l'opposition des autorités antitrust, avait déjà fermé 400 points de vente aux Etats-Unis lors des derniers mois.

Le groupe a fait état mercredi d'une baisse de 6,5% de son chiffre d'affaires au deuxième trimestre, à 3,22 milliards de dollars, en ligne avec les attentes des analystes.

Il s'agit du septième trimestre consécutif de recul de ses ventes, Office Depot pâtissant comme Staples de la concurrence du e-commerce, notamment d'Amazon.com, et de la grande distribution qui proposent des rabais sur les fournitures scolaires et de bureau.

En plus de la fermeture de magasins, le distributeur prévoit de réduire ses coûts en revoyant à la baisse ses dépenses d'approvisionnement et de gestion, et il annonce son intention d'explorer des "alternatives stratégiques" pour ses activités européennes.

Home Depot comptait 1.513 magasins en Amérique du Nord à la fin du deuxième trimestre, et environ 1.800 dans le monde.

Le groupe de Boca Raton (Floride) a réduit sa prévision de bénéfice opérationnel ajusté à 450-470 millions de dollars pour l'ensemble de 2016, au lieu de 500 millions précédemment, en citant "l'impact adverse sur les ventes" du processus de rapprochement avorté avec Staples.

Il a en outre réduit son budget d'investissement 2016 de 75 millions de dollars, le ramenant à quelque 175 millions.

A l'intention de ses actionnaires, Home Depot a toutefois initié un dividende trimestriel de 2,5 cents par action et annoncé plus que doubler son programme de rachat d'actions pour le porter à 250 millions de dollars au lieu de 100 millions.

Sur les trois mois à fin juin, l'enseigne a réalisé un bénéfice net de 210 millions de dollars, soit 38 cents par action, contre une perte de 58 millions (11 cents/action) un an plus tôt.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action ressort à 3 cents par action, inférieur de moitié au consensus établi par Thomson Reuters I/B/E/S.

Gayathree Ganesan à Bangalore, Benoît Van Overstraeten et Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below