26 juillet 2016 / 12:57 / il y a un an

Caterpillar voit des risques plus élevés en Europe

Caterpillar a publié mardi un bénéfice en baisse au titre du deuxième trimestre et réduit sa prévision de chiffre d'affaires pour l'ensemble de l'année, en mettant en avant l'affaiblissement de la croissance mondiale et les incertitudes politiques persistantes qui limitent la demande pour ses engins. /Photo d'archives/Eric Vidal

CHICAGO (Reuters) - Caterpillar a publié mardi un bénéfice trimestriel en baisse mais meilleur que prévu, qui lui vaut de gagner plus de 3% à Wall Street, mais le constructeur d'engins lourds a aussi réduit sa prévision de chiffre d'affaires pour l'ensemble de l'année en mettant en avant une demande toujours faible.

Aux incertitudes mondiales qui persistent sont venus s'ajouter de nouveaux risques avec le récent vote du Royaume-Uni en faveur d'une sortie de l'Union européenne et le putsch manqué en Turquie, relève le groupe américain dont le chiffre d'affaires a baissé de 16% au deuxième trimestre.

"Nous n'attendons pas de redressement des industries comme les mines, les hydrocarbures ou le rail cette année", a déclaré le directeur général, Doug Oberhelman, dans le communiqué de résultats.

Caterpillar, premier fabricant mondial d'équipements miniers et de chantier, a publié pour le deuxième trimestre un bénéfice de 550 millions de dollars (501 millions d'euros), soit 93 cents par action, contre 802 millions (1,31 dollar/action) un an plus tôt.

Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action recule à 1,09 dollar contre 1,40 dollar au deuxième trimestre 2015 mais il dépasse nettement le consensus Thomson Reuters I/B/E/S qui le donnait à 96 cents.

Le chiffre d'affaires, à 10,34 milliards de dollars, est également supérieur au consensus qui était à 10,11 milliards mais le groupe n'en a pas moins réduit pour la deuxième fois de l'année sa prévision pour 2016.

Sa fourchette de prévision a été revue à 40-40,5 milliards, au lieu de 40-42 milliards précédemment, et l'objectif de bénéfice par action a également été réduit à 2,75 dollars au lieu de 3,00 dollars (3,55 au lieu de 3,70 pour le BPA ajusté).

Caterpillar a parallèlement relevé sa prévision de coûts de restructuration à 700 millions de dollars pour l'ensemble de 2016, au lieu de 550 millions.

A fin juin, le carnet de commandes du groupe s'établissait à 11,3 milliards de dollars, en baisse de trois milliards sur un an.

"Nous pensons que les investisseurs vont continuer de percevoir les objectifs (du deuxième semestre) comme étant difficiles à atteindre car ils supposent une amélioration et du chiffre d'affaires et des prix", commente Stephen Volkmann, analyste chez Jefferies.

Caterpillar, qui avait annoncé l'an dernier un plan de restructuration prévoyant plus de 10.000 suppressions de postes d'ici 2018, a noté une stabilisation des prix des matières premières, mais à un bas niveau, sans indiquer qui cet élément avait accru la demande pour ses engins.

A Wall Street, l'action gagnait 3,5% à 81,43 dollars vers 18h00, la meilleure performance de l'indice Dow Jones.

Meredith Davis, Véronique Tison pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below