14 juillet 2016 / 16:46 / il y a un an

Bayer relève son offre d'achat sur Monsanto, qui hésite encore

Bayer relève son offre d'achat sur Monsanto, à 125 dollars par action contre 122 auparavant. /Photo prise le 1er mars 2016/Marco Bello

NEW YORK/FRANCFORT (Reuters) - Le géant allemand de la chimie et de la pharmacie Bayer a annoncé jeudi avoir relevé son offre d'achat sur Monsanto, à 64 milliards de dollars (57,6 milliards d'euros) pour tenter de convaincre sa cible de s'engager plus avant dans des discussions.

Bayer propose désormais 125 dollars par action, soit trois de plus qu'auparavant, ainsi qu'une indemnité de rupture pour raisons antitrust de 1,5 milliard de dollars, censée refléter sa "confiance dans une issue favorable".

A la Bourse de New York, le titre Monsanto gagnait 2,59% à 103,75 dollars à une demi-heure de la clôture.

Bayer a expliqué avoir répondu à la totalité des questions posées par Monsanto sur le financement et les aspects réglementaires du projet et s'est dit prêt à prendre des engagements envers les autorités concernées, si nécessaire, pour assurer le succès de l'opération.

Monsanto a réagi en déclarant que son conseil d'administration allait étudier la nouvelle offre avec ses conseils financiers et juridiques.

Le groupe américain pourrait répondre dès cette semaine, selon des sources proches du dossier qui ont requis l'anonymat.

Si Monsanto a communiqué certaines informations à Bayer depuis l'offre initiale de l'allemand en mai, il n'a pas pour autant accepté de signer un accord de confidentialité qui permettrait à Bayer d'avoir accès à ses comptes, ont dit les sources.

De fait, des analystes et le représentant d'un actionnaire du groupe de St Louis doutent que la nouvelle offre suffise à emporter la décision.

"Nous ne pensons pas que l'offre améliorée sera suffisante pour convaincre le conseil d'administration de Monsanto", écrivent les analystes de Morningstar dans une note. "Nous pensons que Monsanto pourrait valoir 130 dollars par action en tenant compte des synergies".

Michael Knolla, gérant chez Manning & Napier, le 14e plus important actionnaire de Monsanto d'après les données de Reuters Eikon, est également dubitatif. "L'indemnité de rupture répond certes à une inquiétude majeure mais le relèvement modeste de l'offre ne reflète toujours pas correctement la valeur du portefeuille de produits existants de Monsanto, sans parler de ceux en développement", estime-t-il.

Monsanto a annoncé le mois dernier un chiffre d'affaires en baisse de 37% sur le trimestre clos le 31 mai, à 717 millions de dollars, ce qui a pu amener Bayer à rester prudent sur sa valorisation.

Le groupe américain souffre notamment de l'arrivée sur le marché de versions génériques du glyphosate, la substance active de son herbicide Roundup.

L'industrie de l'agrichimie dans son ensemble, longtemps dominée par six mastodontes, pâtit de la baisse des prix agricoles et de la crise qui amènent les exploitants à réduire leurs dépenses en semences et autres produits.

Ce contexte explique le mouvement de consolidation que connaît le secteur depuis plusieurs mois. Le suisse Syngenta, qui a résisté l'an dernier à une tentative d'OPA de Monsanto, a accepté en février d'être racheté par le chinois ChemChina pour 43 milliards de dollars, quelques mois après l'annonce d'une méga-fusion de 130 milliards de dollars entre les chimistes américains Dow Chemical et DuPont.

ChemChina et Syngenta attendent toujours le feu vert des autorités américaines à leur projet de regroupement.

Greg Roumeliotis à New York et Karl Plume à Chicago, avec Harro ten Wolde à Francfort; Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below