14 juillet 2016 / 16:26 / il y a un an

Les Bourses européennes clôturent en hausse, sauf Londres

(Reuters) - A l‘exception de Londres, les Bourses européennes ont terminé en nette hausse jeudi après la décision de la Banque d‘Angleterre de laisser sa politique inchangées, une déception compensée entre autres par la progression des valeurs bancaires.

LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

À Paris, le CAC 40 a terminé sur un gain de 1,16% (+50,26 points) à 4.385,52 points et à Francfort, le Dax a pris 1,39%; l‘indice EuroStoxx 50 s‘est adjugé 1,26% et le FTSEurofirst 300 0,97%.

Le marché britannique a fini dans le rouge après la décision de la Banque d‘Angleterre de ne pas modifier sa politique monétaire, qui a pris à contre-pied une bonne partie des investisseurs. L‘indice FTSE a abandonné 0,24%.

Parallèlement, sur le marché des changes, la livre sterling a gagné jusqu‘à plus de 2% face au dollar, et inscrit un plus haut de deux semaines. L‘euro, lui, s‘apprécie légèrement face au billet vert à plus de 1,11 dollar.

A Wall Street, au moment de la clôture européenne, les grands indices étaient en nette hausse, le Dow Jones et le Standard & Poor‘s-500 ayant inscrit de nouveaux records historiques grâce entre autres aux résultats meilleurs qu‘attendu de JPMorgan Chase & Co (+2,26%).

En Europe, les banques ont tiré les marchés vers le haut: l‘indice Stoxx du secteur a pris 2,48%, la meilleure performance sectorielle du jour. L‘italienne UniCredit s‘est classée en tête de l‘EuroStoxx 50 avec un bond de 6,63%, malgré l‘évocation par son président d‘une possible augmentation de capital.

A Paris, Société générale (+3,59%) et BNP Paribas (+3,36%) ont enregistré les plus fortes hausses du CAC. Deutsche Bank a pris 3,62%, Santander 2,69%.

D‘autres secteurs cycliques ont profité de l‘espoir de mesures de soutien des banques centrales, comme l‘automobile (+2,23%) ou les ressources de base (+1,31%).

Le marché pétrolier est bien orienté, le Brent et le brut léger américain (West Texas Intermediate, WTI) prenant l‘un comme l‘autre plus de 2%, profitant de rachats de découverts après leur forte baisse de la veille.

Sur le marché obligataire, le statu quo de la BoE s‘est traduit par une remontée des rendements de la zone euro en réduisant la probabilité estimée d‘une baisse de taux de la Banque centrale européenne (BCE) jeudi prochain.

Le rendement à dix ans allemand est remonté à -0,07%, son meilleur niveau depuis deux semaines.

Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below