12 juillet 2016 / 16:47 / il y a un an

AccorHotels filialise HotelInvest pour se développer

AccorHotels a annoncé mardi un projet de filialisation de ses actifs immobiliers afin d'accélérer son développement et de mieux se valoriser. /Photo d'archives/REUTERS/Gonzalo Fuentes

PARIS (Reuters) - AccorHotels a annoncé mardi un important projet de filialisation de ses actifs immobiliers visant à se doter de moyens accrus pour son développement et à mieux se valoriser.

Arrivé il y a trois ans à la tête du groupe, Sébastien Bazin en avait scindé les actifs entre pôle de gestion hôtelière (HotelServices) et pôle immobilier (HotelInvest), nourrissant les spéculations sur une possible scission du numéro un européen de l‘hôtellerie (Ibis, Mercure, Pullman ou Sofitel).

Finalement, une fois la restructuration de HotelInvest achevée, le pôle sera filialisé au sein d‘une entité dont la majeure partie du capital sera cédée à une dizaine de grands investisseurs institutionnels français et internationaux, a précisé le PDG du groupe lors d‘un entretien à Reuters.

Il espère obtenir une valorisation “au moins égale” à celle de l‘actif brut réévalué de HotelInvest, qui était de 7,0 milliards à la fin 2015 (contre 5,5 milliards d‘euros en 2013).

Pendant ses cinq premières années d‘existence, la société n‘aura “aucune vocation à être cotée en Bourse”, a-t-il ajouté.

“Nous discuterons avec les investisseurs sur les conditions et les clauses de liquidité qu‘ils souhaitent. De plus en plus d‘entre eux ne veulent absolument pas que le support dans lequel ils investissent soit coté”, a-t-il dit.

Le plan de transformation d‘HotelInvest sera terminé avec succès en juin 2017, a ajouté Sébastien Bazin, évoquant la nécessité d‘un “deuxième plan sur la période 2017-2022, qui va demander des moyens supplémentaires et qui va lui permettre de redevenir un acquéreur et un développeur de nouveaux sites hôteliers dans le monde”.

PROFITER DES TAUX BAS

Le PDG du groupe veut aussi profiter d‘un environnement d‘abondantes liquidités et de faibles taux d‘intérêt, qui attise l‘intérêt des investisseurs pour le secteur immobilier.

La restructuration du portefeuille de HotelInvest a permis d‘accroître sensiblement la rentabilité de la division, avec une marge opérationnelle passée de 4,0% en 2013 à 7,8% en 2015.

Le produit de cette cession permettra à AccorHotels d‘accélérer le développement de ses deux métiers, “de saisir de nouvelles opportunités de croissance et de maximiser sa valeur”.

“Il faut pouvoir investir et créer nos propres hôtels et il faut aussi absolument accélérer le développement de HotelServices, ce qui nécessite de nouveaux capitaux”, a ajouté Sébastien Bazin.

Le groupe pourrait aussi poursuivre ses acquisitions dans le digital, à l‘image des récentes opérations (Onefinestay) menées pour mieux affronter la concurrence des plate-formes participatives, Airbnb en tête.

Le projet a été avalisé mardi par le nouveau conseil élargi du groupe, qui vient d‘accueillir les fonds qatari et saoudien à son capital en échange du rachat du groupe hôtelier FRHI.

Les détails sur les modalités de l‘opération et le montant exact qui sera cédé seront annoncés lors d‘une journée investisseurs prévue au début du mois d‘octobre.

La cession devrait intervenir dans le courant du premier semestre 2017.

Le titre AccorHotels a fini à 37,61 euros à la Bourse de Paris mardi, en baisse de 6% depuis le début de l‘année.

Edité par Benjamin Mallet

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below