1 juillet 2016 / 08:57 / il y a un an

Croissance manufacturière au plus haut de 2016 en zone euro

LES PMI MANUFACTURIERS EN EUROPE

LONDRES (Reuters) - Principaux résultats, définitifs pour certains, des enquêtes Markit auprès des directeurs d‘achat du secteur manufacturier en Europe publiés mercredi.

CROISSANCE MANUFACTURIÈRE À UN PIC DE 2016 EN ZONE EURO

L‘activité du secteur manufacturier dans la zone euro a progressé en juin à son rythme le plus rapide depuis le début de l‘année mais elle n‘a pas encore ressenti les effets possibles de la décision de la Grande-Bretagne de sortir de l‘Union européenne.

La politique de rabais a permis au secteur d‘accumuler les nouvelles commandes et d‘augmenter sa production, ce qui a incité les entreprises à embaucher pour répondre à la demande, montre l‘enquête Markit auprès des directeurs d‘achat.

Cette enquête a néanmoins été réalisée en grande partie avant le vote des Britanniques en faveur d‘une sortie de l‘UE lors du référendum du 23 juin.

L‘indice PMI Markit du secteur manufacturier dans la zone euro s‘est élevé à 52,8 en juin dans sa version définitive après 51,5 en mai. Il avait été estimé à 52,6 en version flash.

Le sous-indice de la production qui entre dans le calcul de l‘indice composite qui sera publié mardi a bondi à 53,9 après 52,4 le mois précédent.

“Les entreprises manufacturières de la zone euro ont bénéficié en juin de leur plus forte croissance depuis le début de l‘année. Cependant, les données ont été recueillies avant le résultat du référendum sur l‘UE au Royaume-Uni et l‘éventuel impact d‘un Brexit ne se reflète pas encore dans les PMI”, a dit Chris Williamson, économiste en chef chez Markit.

“Etant donné l‘incertitude provoquée par la perspective du Brexit, il paraît probable que les dépenses des entreprises et des ménages seront négativement affectées à travers la zone euro, au moins à court terme, ce qui freinera la croissance dans les prochains mois.”

PIC DE CROISSANCE DE 28 MOIS DU SECTEUR MANUFACTURIER EN JUIN EN ALLEMAGNE

Une hausse de la demande tant interne qu‘externe, celle-ci émanant surtout des Etats-Unis et de la Chine, a permis au secteur manufacturier d‘enregistrer un pic d‘activité de 28 mois en juin, ce qui laisse penser que les industriels vont augmenter leur production dans les mois qui viennent.

L‘indice PMI Markit des directeurs d‘achats, publié vendredi, s‘est inscrit à 54,5 en juin contre 52,1 en mai et 54,4 en première estimation. Il est au plus haut depuis février 2014.

La production a enregistré sa hausse la plus marquée depuis plus de deux ans, tandis que les commandes nouvelles ont augmenté pour le 19ème mois d‘affilée.

L‘industrie allemande a aussi plus embauché pour le troisième mois de suite en juin, à un rythme sans précédent depuis le début 2012.

“Il est probable que le secteur de la production des biens aura eu un effet dopant sur la croissance du PIB du deuxième trimestre”, observe Oliver Kolodseike, économiste de Markit.

“Avec la baisse des stocks des produits finis et la hausse des carnets de commandes, il y a une bonne chance que les entreprises continuent d‘augmenter la production dans les mois à venir”.

NOUVEAU REPLI DE L‘ACTIVITÉ DU SECTEUR MANUFACTURIER EN JUIN EN FRANCE

L‘activité dans le secteur manufacturier français s‘est contractée en France en juin pour le quatrième mois consécutif, selon la version définitive de l‘indice Markit publiée vendredi.

L‘indice global du secteur s‘est établi à 48,3 le mois dernier, un niveau proche du chiffre de 48,4 relevé en mai et supérieur à la première estimation “flash” de 47,9.

Il se maintient ainsi pour le quatrième mois consécutif sous le seuil de 50 qui distingue croissance et contraction de l‘activité.

La composante production de l‘indice s‘est maintenue à 48,1 comme le mois précédent, restant à son plus bas niveau depuis mai 2015.

Les nouvelles commandes ont enregistré une sixième baisse mensuelle consécutive et leur repli s‘est accentué par rapport à celui observé en mai. Les nouvelles commandes à l‘export se sont également contractées tous les mois depuis le début de l‘année.

En conséquence, l‘emploi manufacturier a connu son quatrième mois d‘affilée de recul, avec un fléchissement du taux de contraction de l‘emploi par rapport au mois de mai.

ACCÉLÉRATION DE L‘ACTIVITÉ MANUFACTURIÈRE EN JUIN EN ITALIE

La croissance du secteur manufacturier s‘est accélérée en juin après avoir ralenti le mois précédent, commandes, production et emploi ayant tous gagné en vigueur, ce qui laisse penser que la modeste croissance enregistrée par l‘Italie ces 12 derniers mois s‘est sans doute confirmée au deuxième trimestre.

L‘indice PMI Markit/ADACI des directeurs d‘achats est ressorti à 53,5 en juin contre 52,4 en mai et 52,5 attendu par les économistes interrogés par Reuters.

Le sous-indice des commandes nouvelles a progressé à 54,8 contre 52,6 en mai et 54,9 en avril.

La troisième économie de la zone euro a connu une croissance de 0,8% en 2015, première année de croissance après une récession de trois ans.

Le gouvernement Renzi prévoit une accélération de la croissance à 1,2% cette année mais certains ministres pensent qu‘il faudra peut-être réviser cet objectif après la victoire du Brexit au référendum britannique du 23 juin.

RALENTISSEMENT DES NOUVELLES COMMANDES EN ESPAGNE

La production du secteur manufacturier a légèrement accéléré en juin en Espagne mais les nouvelles commandes ont connu leur croissance la plus faible depuis plus de deux ans et demi en raison d‘une stagnation de la demande intérieure.

L‘indice PMI des directeurs d‘achat de Markit s‘est élevé à 52,2 le mois dernier contre 51,8 en mai. Il est pour un 31ème mois consécutif supérieur à 50, ce qui témoigne d‘une croissance de l‘activité.

Le sous-indice des nouvelles commandes a en revanche un peu flanché, à 50,6 contre 50,8 le mois précédent, ce qui est un plus bas depuis novembre 2013. S‘il reste supérieur à 50, c‘est en grande partie en raison des exportations car la demande intérieure a stagné, souligne Markit.

Les embauches dans le secteur manufacturier ont légèrement progressé, dit Markit.

LE SECTEUR MANUFACTURIER DYNAMIQUE AVANT LE BREXIT EN GRANDE-BRETAGNE

Le secteur manufacturier en Grande-Bretagne a connu le mois dernier sa croissance la plus vigoureuse depuis janvier avant la victoire des partisans d‘une sortie de l‘Union européenne lors du référendum du 23 juin.

L‘indice PMI Markit/CIPS auprès des directeurs d‘achats a grimpé à 52,1 le mois dernier après 50,4 en mai. Il est ainsi à son niveau le plus élevé depuis janvier et supérieur à toutes les prévisions des économistes interrogés par Reuters, qui l‘attendaient en moyenne à 49,9.

Markit prévient cependant que “quasiment toutes” les informations recueillies auprès des industriels pour cette étude mensuelle l‘ont été avant le référendum.

“Avec 99% des réponses reçues avant la fin de la journée du 23 juin, le dernier indice PMI indique que le secteur manufacturier a commencé à s‘extraire de son apathie du début d‘année à l‘approche du référendum sur l‘UE au Royaume-Uni”, commente Rob Dobson, économiste chez Markit.

“La poursuite de ce redressement de la croissance dépendra fortement de la diffusion ou non au sein de l‘économie réelle de la volatilité financière et politique actuelle.”

REBOND DU SECTEUR MANUFACTURIER EN IRLANDE; LE BREXIT N‘A PAS ENCORE PRODUIT SES EFFETS

Le secteur manufacturier a accéléré pour atteindre un pic d‘activité de trois mois en juin, selon une enquête conclue la veille du référendum britannique du 23 juin, dont l‘issue, soit le “oui” au Brexit, risque d‘affecter l‘économie irlandaise ultérieurement.

L‘indice PMI Investec des directeurs d‘achats ressort à 53,0 en juin contre 51,5 en mai, ce qui correspondait à un plus bas depuis près de trois ans, alimenté précisément ce mois-là par les craintes d‘un Brexit.

L‘indice est au-dessus des 50, la démarcation entre croissance et contraction, depuis 37 mois d‘affilée.

Le sous-indice des commandes à l‘exportation est remonté à 53,1 en juin contre 49,5 en mai, ce qui était une première contraction en 34 mois. Mais Investec Ireland se demande si ce mieux ne sera pas de courte durée du fait qu‘une entreprise industrielle irlandaise sur sept exporte ses produits en Grande-Bretagne.

CROISSANCE MANUFACTURIÈRE LA PLUS LENTE EN 4 MOIS AU PAYS-BAS

Le secteur manufacturier a connu en juin sa croissance la plus lente depuis quatre mois, l‘indice NEVI des directeurs d‘achats ressortant à 52,0 contre 52,7 en mai, a annoncé Markit vendredi.

La production a augmenté à son rythme le plus faible depuis juillet 2013 en raison du ralentissement de la cadence des commandes nouvelles.

Les commandes à l‘exportation ont fléchi pour la première fois en quatre ans et les entreprises ont également moins embauché le mois dernier.

“Les données du deuxième trimestre dans son ensemble suggèrent que le secteur manufacturier n‘a apporté qu‘une contribution modeste à la croissance globale du PIB”, observe Jack Kennedy, économiste de Markit.

LE SECTEUR MANUFACTURIER RENOUE AVEC LA CROISSANCE EN JUIN EN GRÈCE

L‘activité manufacturière a progressé en Grèce en juin pour la première fois cette année avec une hausse de la production et de l‘emploi.

L‘indice PMI Markit des directeurs d‘achat pour le secteur manufacturier, publié vendredi, est ressorti à 50,4, soit légèrement au dessus du seuil de 50 qui distingue croissance et contraction de l‘activité. Il s‘établissait à 48,4 en mai.

La hausse enregistrée en juin met un terme à cinq mois d‘affilée de stagnation ou de contraction de l‘activité dans le secteur qui représente environ 10% de l‘économie grecque.

Le sous-indice concernant l‘emploi a enregistré sa plus forte progression en près de neuf ans.

“Les données de l‘enquête de juin montrent une stabilisation des conditions de l‘activité pour les producteurs de biens grecs et font état d‘une croissance pour la première fois de l‘année”, a relevé Samuel Agass, économiste de Markit.

“Alors que l‘économie continue d‘être pénalisée par les mesures d‘austérité, comme le montrent les nouvelles grèves dans les ports, le secteur manufacturier reste confronté à quelques obstacles sur la voie qui doit le conduire à un complet rétablissement”, a-t-il ajouté.

Le sous-indice des nouvelles commandes a chuté pour le 22ème mois consécutif et les commandes à l‘export ont aussi reculé, reflétant la faiblesse de la demande et les perturbations liées aux grèves qui affectent les principaux ports du pays.

Les entreprises du secteur manufacturier ont été confrontées à une augmentation des prix de leurs achats en juin avec l‘entrée en vigueur d‘une hausse de la TVA et l‘augmentation des prix de l‘acier. Les prix sortie d‘usine sont en revanche repartis à la hausse après cinq ans de déflation.

Bureaux européens de Reuters, Myriam Rivet, Patrick Vignal et Marc Angrand pour le service français, édité par Marc Joanny

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below