29 juin 2016 / 07:42 / dans un an

Les Bourses européennes poursuivent leur rebond à l'ouverture

LONDRES/PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse mercredi, poursuivant leur rebond avec la dissipation progressive des effets du vote britannique en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l‘Union européenne et la remontée des prix du pétrole.

Les principales Bourses européennes ont ouvert en hausse mercredi, poursuivant leur rebond avec la dissipation progressive des effets du vote britannique en faveur de la sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne et la remontée des prix du pétrole. À Paris, l'indice CAC 40 gagnait 1,15% à 09h20. À Francfort, le Dax s'adjugeait 0,98% et à Londres, le FTSE avançait de 1,61%. /Photo prise le 24 juin 2016/REUTERS/Ralph Orlowski

Les chefs d‘Etat et de gouvernement de l‘Union européenne réunis à Bruxelles pour la première fois depuis la victoire du camp du “Leave” au référendum britannique ont pris acte du départ annoncé du Royaume-Uni, qui devrait toutefois prendre du temps.

Les investisseurs semblent compter désormais sur les banques centrales pour leur fournir tous les soutiens nécessaires à la stabilisation des marchés et de l‘économie.

À Paris, l‘indice CAC 40 gagnait 1,15% à 4.136,02 points à 09h20. À Francfort, le Dax s‘adjugeait 0,98% et à Londres, le FTSE avançait de 1,61%. L‘indice EuroStoxx 50 de la zone euro prend 1,42% et le FTSEurofirst 300 1,32%.

Le secteur bancaire est le premier à bénéficier du rebond général, son indice de référence Stoxx affichant une progression de 2,16%. Celui des services financiers gagne 1,15%, celui de l‘assurance 1,6%.

Au sein de l‘EuroStoxx 50, dont toutes les valeurs progressent, la meilleure performance revient à la banque italienne Intesa Sanpaolo avec une progression de 4,62% devant UniCredit (+3,51%), ING (+3,14%), Santander (+2,95%) et Société générale (+2,91%).

Du côté des pétrolières, dont l‘indice s‘adjuge 1,87%, Repsol gagne 2,8%, Technip 2,32% et Total 1,5%.

A la baisse, Renault et Peugeot perdent encore 1,13% et 0,98% respectivement.

Sur le marché obligataire, l‘anticipation d‘un nouvel assouplissement de la politique de la Banque centrale européenne se traduit par une baisse des rendements souverains : le 10 ans français a inscrit un nouveau plus bas historique à 0,235% et le 10 ans espagnol est au plus bas depuis avril 2015.

Le marché des changes poursuit sa stabilisation : la livre sterling se reprend face au dollar à pris de 1,34, tout comme l‘euro, qui se traite à près de 1,11 dollar. Le billet vert abandonne 0,45% face à un panier de référence.

Le pétrole, quant à lui, continue de bénéficier de l‘annonce d‘un mouvement de grève dans le secteur en Norvège et des difficultés économiques et politiques du Venezuela.

Sudip Kar-Gupta, Marc Angrand pour le service français

0 : 0
  • narrow-browser-and-phone
  • medium-browser-and-portrait-tablet
  • landscape-tablet
  • medium-wide-browser
  • wide-browser-and-larger
  • medium-browser-and-landscape-tablet
  • medium-wide-browser-and-larger
  • above-phone
  • portrait-tablet-and-above
  • above-portrait-tablet
  • landscape-tablet-and-above
  • landscape-tablet-and-medium-wide-browser
  • portrait-tablet-and-below
  • landscape-tablet-and-below